Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Liquidation des centres d’épilation définitive Wetta, des clientes en colère

EPILATION DÉFINITIVE

Plusieurs centres d'épilation définitive de l’enseigne Wetta, qui s’appuie, selon ses propriétaires, sur l’utilisation d’équipements lasers, ont été placés en liquidation judiciaire mi-janvier. Une enquête a été ouverte pour escroquerie.

«Nous avons créé avec ma moitié les centres Wetta, des centres d’esthétique corporelle à mi-chemin entre la médecine esthétique et l’institut traditionnel», expliquait l’an dernier Elenor Posbasoglu, PDG de la société, à la journaliste de Forbes venue l’interviewer dans son émission intitulée «Les entreprises à succès».

Cadre sophistiqué, textures douces, éclairages tamisés et colonnades… Déambulant dans un décor de cinéma qui évoquait l’élégance d’un hôtel de luxe, la discussion s’animait autour de la qualité des prestations. «J’ai mis à disposition de tous, un produit de luxe inaccessible auparavant, dont j’estime que nous avons tous besoin», poursuivait la dirigeante, qui assurait travailler avec des lasers Alma.

Voire. Car, à y regarder de plus près, le plâtre semble vite apparaître derrière les grosses ficelles de la mise en scène. La prestation haut de gamme s’est vite transformée en cauchemar pour des centaines de clientes, dont certaines auraient déboursé jusqu’à 2 500 euros pour s’offrir une dépilation définitive, rapporte France 3 Régions.

Pas de contrat commercial écrit

Une succession de «dysfonctionnements» qui a amené nombre d’entre elles à se sentir bernées. C’est le cas de Marion, 22 ans, qui a payé 1 380 euros, réglable en plusieurs fois, en juillet 2022, pour dix séances d’épilation définitive dans le centre de Strasbourg.

Deux mois après son inscription et l’encaissement de trois chèques, Marion se rend à son premier rendez-vous chez Wetta, où elle reçoit un sac de produits sans obtenir de contrat imprimé. S’ensuivent des annulations répétées et des problèmes de communication avec le personnel, l’empêchant de terminer ses séances.

Elle n’est pas la seule dans cette situation. Des groupes Facebook et Whatsapp ont réuni les clientes lésées pour échanger sur les déboires de l’entreprise, en difficulté depuis des mois avant son silence total. Aujourd’hui, les appels restent sans réponse, confirmant les expériences douloureuses et les accusations de publicité mensongère malgré les promesses de procédures indolores, poursuit France 3.

De la lumière pulsée au lieu du laser

Les clientes mettent aussi en cause l’efficacité du traitement sur les poils, alors que les centres Wetta promettent 70 à 80% d’efficacité dès la première séance, racontait l’une d’entre elles à L’Est Républicain, en 2022. La jeune femme, qui s’est rendu dans un institut de l’enseigne à Pontarlier, dans le Doubs, observe que «si les poils visés tombent effectivement, ils reviennent inévitablement»…

«J’en étais à la 5e ou la 6e, ça ne fonctionnait pas. Ça devenait même contre-productif, certaines zones de duvet se transformaient en poils», s’inquiète alors la cliente. Face à l’insatisfaction croissante des clientes et après avoir exigé le paiement intégral avant la première séance, la gérante leur révèle que les appareils utilisent de la lumière pulsée, et non du laser, affirmant avoir été elle-même dupée par la société Wetta… Des plaintes sont alors déposées auprès de la répression des fraudes.

Circonstance aggravante pour l’enseigne : le président de Wetta, Emrah Karabulut, a conservé ses parts dans les centres d’épilation, alors qu’il s’est vu interdire toute activité commerciale et de gestion d’entreprise depuis le 8 septembre 2023, à la suite de la faillite d’Elenor K, une entreprise de cosmétiques qu’il avait créée trois ans plus tôt.

LIRE AUSSI : Épilation définitive : après la lumière pulsée, nouvelle affaire autour du laser

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.