Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Défrisants : les plaintes contre L’Oréal et Revlon déclarées recevables aux Etats-Unis

Défrisants

Les effets secondaires des produits défrisants défrayent la chronique judiciaire aux Etats-Unis. Une juge fédéral a estimé lundi que les plaintes contre L'Oréal USA et Revlon pouvaient être traitées.

La juge du district de l’Illinois, Mary Rowland, a rejeté la plupart des arguments avancés par les entreprises dans leur demande de rejet de la plainte dans le cadre du litige multidistrict relatif à ces produits, rapporte l’agence Reuters. Une affaire qui comprend plus de 8 000 actions en justice.

La juge a déclaré que les plaignants avaient présenté suffisamment de faits pour étayer leurs allégations accusant les entreprises de négligence, de conception défectueuse des défrisants et de ne pas avoir averti les clients des risques. Ces produits contiennent des substances chimiques destinées à lisser de façon permanente les cheveux texturés,

Les premières actions en justice ont été intentées après la publication, en octobre 2022, d’une étude de l’Institut national des sciences de la santé environnementale (NIEHS), selon laquelle les femmes qui utilisaient ces produits plusieurs fois par an étaient deux fois plus susceptibles de développer un cancer de l’utérus.

Des petites entreprises également citées

Dans une déclaration publiée en ligne après le dépôt des premières plaintes, L’Oréal s’est dit «confiant dans la sécurité de ses produits et pense que les récentes plaintes déposées contre nous n’ont aucun fondement juridique».

De son côté, un représentant de Revlon a déclaré à Reuters que la société ne croyait pas que la science puisse établir un lien entre les défrisants et les lisseurs chimiques et le cancer. Plusieurs petites entreprises de cosmétiques sont également citées dans les poursuites, dont certaines sont basées en Inde.

Avec Reuters.

LIRE AUSSI : Produits de défrisage capillaire : L’Oréal visé par une plainte aux Etats-Unis

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.