Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Table de massage : faut-il céder aux sirènes de l’esthétisme ?

table de massage

Budget ou esthétique ? Le choix d’une table de massage néglige souvent les besoins du principal intéressé : le praticien. C’est pourtant lui qui l’utilisera tous les jours… Les conseils de Gaëlle Le Corre, co-fondatrice d’Azur massages.

La table de massage fait souvent l’objet d’une attention particulière. De nombreux spas et instituts de beauté investissent dans de superbes équipements, larges et confortables, avec bords en bois… Privilégiant l’esthétique, ils oublient un détail : la santé du praticien.

«C’est un véritable cadeau empoisonné pour les praticiens qui se retrouvent à masser à bout de bras leurs clients, développant des tensions musculaires au niveau des trapèzes inférieurs et des élévateurs des scapulas, sans parler du mal de dos tenace à cause de la largeur de la table», prévient Gaëlle Le Corre, spécialiste de l’ergonomie du massage.

«Ajoutez-y les hématomes aux jambes pour tous ceux qui tournent autour de la table, en oubliant que celle-ci a des coins carrés…», poursuit la co-fondatrice d’Azur massages. Moralité ? Optez pour une table en hauteur et des coins arrondis. Quant à la largeur, le compromis, c’est 71 cm, mais «avec des appui-bras, si besoin, pour les clients corpulents», assure Gaëlle Le Corre.

Une table de massage réglable avec un moteur

Pour autant, si «le client est toujours roi», comme le martèlent les spécialistes du marketing, il ne doit pas vous aveugler quand vous choisissez votre matériel. «Ne privilégiez pas systématiquement son confort au détriment de celui du praticien. L’un va y passer une heure tous les quinze jours au grand maximum, quand l’autre devra s’en servir sept heures par jour. Les consultants qui conseillent des tables extra-larges n’ont jamais massé à temps complet !», tranche Gaëlle. Dont acte !

Enfin, la hauteur de la table devra être facilement réglable. Avec, également, une amplitude importante. «Cela peut paraitre étrange, mais si votre praticienne est petite, il faut que le table puisse se baisser au minimum», relève la spécialiste. L’idéal ? Une table pourvue d’un moteur. Car vous devez tenir compte, non seulement de la taille de votre cliente, mais aussi de sa corpulence.

«Vous baissez la table d’un cran pour une personne forte et vous la relevez d’un cran pour une personne très mince», précise la formatrice. En revanche, pour l’épaisseur du matelas, pas de problème. Plus il sera épais, plus votre client(e) appréciera son confort. 

Quel table de massage pour démarrer ?

Choisir une table de massage, ce n’est pas simple. À plus forte raison quand on démarre dans le métier, même si l’on a choisi de travailler au domicile de ses clients. Budget et poids du matériel deviennent alors des priorités.

Vous commencez dans le métier ? A moins que vous ne soyez pas sûr(e) de votre implication dans l’activité, mieux vaut acheter tout de suite une table de qualité, conseille Gaëlle Le Corre. Elle sera robuste et vous la garderez longtemps, sans qu’elle ne bouge au niveau de la structure ou du revêtement. Premier conseil : pour un poste fixe, une table-fauteuil polyvalente peut constituer un bon rapport qualité prix.

table de massageEn revanche, si vous vous déplacez à domicile, il vous faudra une table pliante et privilégier… le critère du poids. Le mieux est de vous en assurer dès l’achat ! N’hésitez pas à essayer de la porter une fois pliée. Astuce : pour Gaëlle Le Corre, les tables avec structure en aluminium sont souvent les moins lourdes (12 kg environ).

Attention, toutefois, aux dimensions ! «Pour gagner du poids, certaines tables sont moins longues que d’autres, comme le modèle Advantis de chez Oakworks. Si vous devez masser des basketteurs, ce qui est mon cas, il vaut mieux oublier !», souligne-t-elle. Mais tous les masseurs ne se destinent pas aux massages sportifs !

Dans ce cas, ce type de matériel ne manque pas d’atouts. «C’est un modèle agréable, léger et esthétique, que j’ai eu plaisir à utiliser lors de mes saisons en Corse sur les yachts ou dans la vieille ville de Bonifacio, où il faut grimper des étages élevés pour arriver chez son client», assure la co-fondatrice d’Azur massages. À bon entendeur…

LIRE AUSSI : Cavitation esthétique : tout savoir sur cette technologie révolutionnaire

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.