Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Recyclage enzymatique : Biotherm, premier sur la liste de L’Oréal

Sofiane Djadri, co-fondateur de Charme d'Orient

Après quatre ans de collaboration avec la société de chimie biologique Carbios, Biotherm est être la première marque de L’Oréal à lancer un produit packagé dans un flacon en plastique issu du recyclage enzymatique.

Le géant mondial des cosmétiques annonce la réalisation du «premier flacon cosmétique en plastique entièrement recyclé grâce à la technologie enzymatique de Carbios». Ce procédé breveté permet de s’attaquer à tous les types de déchets en polytéréphtalate d’éthylène (PET). Ces plastiques «peuvent désormais être ré-intégrés dans un système circulaire et continu de recyclage», souligne Carbios dans un communiqué, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent avec le recyclage mécanique.

Ainsi, «97% du plastique est déconstruit en seulement 16 heures – une efficacité 10 000 fois supérieure à celles obtenues à ce jour sur d’autres essais de recyclage enzymatique de plastique», assure la société de chimie biologique, qui va inaugurer son démonstrateur industriel au mois de septembre prochain.

Pour promouvoir le développement de cette technologie L’Oréal a créé avec Carbios, dont il est actionnaire, un consortium auquel se sont joints Nestlé Waters, PepsiCo et Suntory Beverage & Food Europe. «Chaque membre du consortium a réalisé avec succès des échantillons de bouteilles pour un de ses produits phares, dont Perrier, Pepsi Max, Orangina et, pour la cosmétique, Biotherm.

Un programme lancé d’ici 2025

«Biotherm est une pionnière dans la cosmétique éco-responsable et a placé l’emballage durable et la réduction des déchets au centre de sa stratégie», commente Giulio Bergamaschi, directeur général international de la marque, cité dans un communiqué du groupe français. Mais si Biotherm est la première marque de L’Oréal à lancer un produit conditionné dans ce type de flacon, avec son lait solaire Waterlover, la mise en production est programmée d’ici 2025.

«Il s’agit d’une innovation prometteuse pour l’avenir qui illustre notre engagement à mettre sur le marché des emballages plus respectueux de la planète et qui s’inscrit dans une démarche de circularité engagée depuis plus de 15 ans», affirme Jacques Playe, directeur packaging et développement de L’Oréal, dont le groupe s’est engagé à ce que, dans les quatre prochaines années, 100% de ses emballages en plastique soient rechargeables, réutilisables, recyclables ou compostables.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.