Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

L’Oréal progresse deux fois plus vite que le marché depuis janvier

Progression de l'oral depuis janvier

Le géant des cosmétiques renforce son leadership dans la beauté : son chiffre d’affaires a fait un bond de 13,5% au premier semestre, porté par un marché dont la demande mondiale ne faiblit pas. 

Le numéro un mondial de la beauté creuse l’écart, réalisant sur les six premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 18,37 milliards d’euros, en hausse de 20,9% sur un an (+13,5% en données comparables). «L’Oréal progresse deux fois plus vite que le marché», a commenté Nicolas Hieronimus, le directeur général du groupe, cité dans un communiqué. La rentabilité est également en hausse avec une marge d’exploitation de 20,4%, contre 19,7% au premier semestre 2021.

«Après deux années de pandémie, les consommateurs sont heureux de retrouver une vie sociale plus intense et veulent se faire plaisir avec des produits de beauté innovants et de qualité supérieure, ce qui stimule le marché de la beauté. L’Oréal progresse deux fois plus vite que le marché et renforce ainsi sa position de numéro un mondial», commente Nicolas Hieronimus, le directeur général du groupe, cité dans un communiqué.

Toutes les divisions progressent. La plus dynamique, Cosmétique active (Vichy, La Roche-Posay…) affiche une augmentation de 28%, à 2,54 milliards d’euros. L’Asie du nord reste le plus gros marché avec 5,62 milliards d’euros de vente (+20,3), devant l’Europe, à 5,57 milliards d’euros (+14,6). La branche Produits professionnels enregistre, elle aussi, une forte hausse (+21,7%), à 2,16 milliards d’euros.

L’Oréal souligne des «performances remarquables» en Inde, en Chine continentale, en Amérique du Nord et en Allemagne. «Cette croissance confirme le succès de la stratégie omnicanale engagée par la division, avec notamment une progression importante des ventes en e-commerce, en salons, et au sein du réseau de distribution SalonCentric aux États-Unis», estime le groupe dans son communiqué.

Progression du marché mondial de la beauté

La croissance est également au rendez-vous de la division luxe (Yves Saint Laurent, Lancôme…), qui conserve sa place de première division, avec un chiffre d’affaires semestriel de 6,87 milliards d’euros (+25,6%). «Les marques super premium, Lancôme Absolue et Helena Rubinstein, ainsi que les marques récemment acquises, Takami et Youth To The People, portent la croissance en soin de la peau», indique le groupe, tandis que la branche grand public (Garnier, Maybeline, Mixa…) reste celle qui croît le moins vite (6,79 milliards d’euros, +8%).

Dans l’ensemble, L’Oréal affiche une progression à deux chiffres dans toutes les zones, notamment dans les pays émergents. «La Chine continentale réalise une performance spectaculaire dans un contexte très difficile, grâce à notre expertise en e-commerce», alors que le marché de la beauté dans le pays a souffert au début du deuxième trimestre des mesures de confinement.

Progression également exceptionnelle en Amérique latine (+39,1%, à 1,12 milliard d’euros), en Asie du sud, Pacifique, Moyen-Orient, Afrique (+28,3%, à 1,4 milliard d’euros). En Europe, le groupe croît plus vite que le marché, notamment en Espagne, au Portugal, en Allemagne et en Italie. En Amérique du nord, il progresse de 23,5%, à 4,65 milliards d’euros de vente.

«Nous restons optimistes quant aux perspectives du marché mondial de la beauté et confiants dans notre capacité à surperformer le marché pour réaliser, en 2022, une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats», assure Nicolas Hieronimus. Dans une déclaration à l’AFP, il estime que le marché qui croît de 3 à 4% par an va continuer à se développer.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.