Beauté

Bien-être

Business

Les performances d’Interparfums affectées par la fermeture des points de vente

La fermeture des établissements affecte les résultats d'interparfums

Le créateur et exploitant français de parfums de prestige annonce une forte baisse de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre, qui a été divisé par trois, à 35,8 millions d’euros. En cause, la fermeture de la majeure partie des boutiques en raison de l’épidémie.

Le contexte sanitaire a pesé sur l’ensemble des zones d’activités, avec une baisse plus limitée aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest, mais des reculs plus marqués au Moyen-Orient et en Europe de l’Est, a expliqué le groupe dans un communiqué. La France a connu «une reprise sensible en mai et juin», a souligné le groupe, bénéficiant notamment de bonnes performances des parfums Rochas et Montblanc.

Sur l’ensemble du premier semestre, la baisse du chiffre d’affaires est de 42%, à 139,3 millions d’euros, avec notamment un recul de 50% pour la première marque du groupe, Montblanc. Les parfums Rochas (-15%) et Coach (-19%) ont enregistré des baisses plus limitées grâce à des lancements en début d’année.

En dépit du recul des ventes, Interparfums table sur une marge opérationnelle positive au premier semestre, de l’ordre de 5%, a indiqué le directeur général délégué Philippe Santi, en mettant l’accent sur «la souplesse (du) modèle opérationnel» du groupe et l’adaptation des dépenses de publicité et marketing.

De son côté, le PDG d’Interparfums, Philippe Benacin, a rappelé les initiatives lancées au deuxième trimestre, dont l’accord de licence passé avec Moncler et la prise de participation dans le site de e-commerce Origines Parfums. Le groupe publiera ses résultats semestriels complets le 8 septembre.

Avec l’AFP.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.