Beauté

Bien-être

Business

Interparfums anticipe un second semestre plus difficile

Jean Guy de Gabriac et son welfie

Le fabricant de parfums anticipe une fin d’année plus difficile en raison des tensions qui pèsent depuis mai sur la chaîne d’approvisionnement.

«Un niveau de stock de produits finis trop bas et une chaîne d’approvisionnement trop lente ne permettent pas de livrer correctement nos partenaires, situation qui devrait se prolonger jusqu’au début de l’année 2022», prévient dans un communiqué Philippe Bénacin, le PDG du groupe, qui détient notamment les licences de Lanvin, Boucheron, Rochas, Montblanc et Jimmy Choo.

En juillet, Interparfums avait fait état d’un chiffre d’affaires de 266,3 millions d’euros pour les six premiers mois de son exercice, un doublement sur un an et une croissance de 11,7% par rapport au même semestre de 2019, soit avant la pandémie.

À cette occasion, le fabricant de parfums avait revu ses objectifs à la hausse, annonçant anticiper un chiffre d’affaires de 460 à 480 millions d’euros pour 2021, contre 440 millions d’euros préalablement annoncés.

Avec l’AFP.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.