Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Des enzymes pour recycler le plastique : L’Occitane fait appel à Carbios

recyclage enzymatique

Le biorecyclage a le vent en poupe : L’Occitane s’est rapproché de son partenaire, l’entreprise clermontoise Carbios, pour sortir un flacon d’huile de douche en plastique issu du recyclage enzymatique.

Le recyclage enzymatique est une méthode innovante de traitement des déchets plastiques. Contrairement aux pratiques traditionnelles, qui reposent sur des processus mécaniques et chimiques, il utilise des protéines naturelles agissant comme des catalyseurs biologiques, des enzymes, qui ont la capacité de décomposer les longues chaînes de molécules de plastique en plus petits éléments. Ces derniers peuvent alors être facilement transformés en nouveaux plastiques de haute qualité.

Bref, cette technique offre une approche plus écologique et plus efficace pour recycler les plastiques, notamment ceux qui sont difficiles à recycler par les méthodes conventionnelles. Pour L’Occitane, cela se traduit par la conception d’un nouveau flacon d’huile de douche de la gamme Amande en PET (abréviation de polyéthylène-téréphtalate) transparent, issu entièrement du recyclage enzymatique.

Une usine dédiée au recyclage enzymatique

La technologie de dépolymérisation enzymatique développée par la société auvergnate Carbios a permis de déconstruire le plastique usagé. Les résines obtenues ont été ensuite mises en forme par l’entreprise Pinard Beauty Pack, dans son usine d’Oyonnax (Ain), pour fabriquer les nouveaux flacons.

«Aujourd’hui, un peu plus de 50% de notre masse de matière PET est d’origine recyclée. C’est grâce notamment à Carbios et aux technologies de dépolymérisation que l’on arrivera à passer à 100% dès 2027 pour l’ensemble de nos flacons retail», indique David Bayard, directeur R&D packaging de L’Occitane, cité dans un communiqué. La nouvelle usine de Carbios, à Longlaville (Meurthe-et-Moselle), devrait voir le jour vers la fin de l’année prochaine. Elle pourra traiter jusqu’à 50 000 tonnes de déchets par an.

LIRE AUSSI : L’Occitane en passe d’être racheté par le fonds américain Blackstone

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.