Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Cosmétiques : Shiseido mise sur la Chine, les Etats-Unis et l’Europe

Shiseido toujours dans le rouge

Toujours dans le rouge, le groupe nippon Shiseido peine à sortir de la crise, pénalisé par ses ventes au Japon, mais il compte sur la reprise mondiale pour rebondir d’ici à la fin de l’année. 

Toujours affecté par la crise sanitaire au Japon, Shiseido a publié début août une perte nette au premier semestre : elle s’est élevée à 17,3 milliards de yens (133,3 millions d’euros), à peine inférieure à celle du premier semestre 2020 (-21,4 milliards de yens). Le résultat net s’est ainsi considérablement dégradé sur la période avril-juin.

Le groupe japonais a mis cette contre-performance essentiellement sur le compte de dépréciations liées à la fin prévue de ses accords de licence avec le groupe de mode italien Dolce & Gabbana, annoncée fin avril. Ses ventes sur les six premiers mois de l’année ont toutefois grimpé de 21,5% sur un an (ou +17,7% à taux de change constants), à 507,7 milliards de yens (3,9 milliards d’euros).

«Les conditions économiques mondiales sont restées difficiles au premier semestre», a commenté le groupe dans un communiqué, soulignant notamment l’impact négatif de l’état d’urgence au Japon face à la pandémie, qui pèse sur les ventes de cosmétiques dans le pays. La convalescence persistante du secteur aérien et le maintien de la fermeture du Japon aux touristes venant de l’étranger ralentissent aussi la reprise de son activité dans le «travel retail» (boutiques dans les aéroports).

Pour autant, le groupe nippon a profité de la reprise générale de ses ventes hors Japon, surtout en Chine, aux Etats-Unis et en Europe. Des perspectives plutôt encourageantes qui l’ont poussé à maintenir inchangées ses prévisions. Pour l’ensemble de son exercice 2021, il table toujours sur un bénéfice net de 35,5 milliards de yens (273,3 millions d’euros au cours actuel), contre une perte nette de 11,7 milliards de yens l’an dernier.

Il vise aussi un bénéfice opérationnel annuel de 27 milliards de yens (+80% sur un an) pour un chiffre d’affaires de 1 067 milliards de yens (8,2 milliards d’euros), soit une amélioration de 15,9% par rapport à 2020.

Avec l’AFP.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.