Beauté

Bien-être

Business

Cosmétiques : L’Oréal limite l’impact de la crise au troisième trimestre

Les chiffres de l'Oral pour le 3eme trimestre

Le géant mondial des cosmétiques annonce un rebond de son activité entre juillet et septembre, notamment en Chine. La division Cosmétique Active, quant à elle, est toujours portée par le succès de ses produits (+21,7%), en Asie et en Amérique du Nord.

Si le groupe a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de -2% à 7,04 milliards d’euros durant le troisième trimestre, les ventes progressent, quant à elles, de 1,6% en données comparables, souligne le groupe dans un communiqué. En excluant le segment du «travel retail» (boutiques d’aéroports, NDLR), la progression est même de 5,4%, toujours en données comparables. «Cela redevient significatif», s’est félicité Jean-Paul Agon, le PDG de L’Oréal, auprès de l’AFP. Sur les neuf premiers mois de l’année, les ventes ont toutefois baissé de 8,6%, à 20,11 milliards d’euros.

L’Asie-Pacifique, désormais premier marché du groupe, connaît un recul de 1,9% (mais une hausse de 2,4% à périmètre comparable). La Chine se démarque par son dynamisme avec une progression de 18,1% sur les neuf premiers mois de l’année. L’Europe de l’Ouest, deuxième marché du groupe, est quasi stable au troisième trimestre à -0,7% (-2,5% en croissance comparable). Enfin, l’Amérique du Nord recule de 2,1% (mais progresse de 1,3% à périmètre comparable).

Par branches d’activité, la situation est disparate. L’Oréal Luxe, dédiée aux produits de beauté haut de gamme (Lancôme ou Yves Saint Laurent), accuse un repli marqué (-6,4%), mais «surperforme nettement son marché, grâce à un panier de lancements très fourni», relève Jean-Paul Agon, cité dans le communiqué. Les ventes de la principale division du groupe, les produits grand public, ont, elles, reculé de 4,7% (mais sont quasiment stables à données comparables).

Les « Produits professionnels » en hausse de 5%

À l’inverse, la division Produits professionnels, qui avait chuté lourdement sous l’impact de la fermeture des salons de coiffure au printemps, rebondit de 5% au troisième trimestre. Cette division «réalise son meilleur trimestre depuis de nombreuses années, portée par la réouverture des salons et l’accélération du e-commerce», selon L’Oréal.

Enfin, la division Cosmétique Active, quant à elle, poursuit sur son élan (+21,7%), toujours portée par l’Asie et l’Amérique du Nord. «Dès la fin du confinement, la division s’est focalisée sur l’activité des points de vente, permettant ainsi un retour à la croissance de la dermo-cosmétique au troisième trimestre», souligne le groupe.

Ce rebond de l’activité au troisième trimestre s’explique, selon Jean-Paul Agon, par une série d’actions initiées dès le mois de juin. «Tous les lancements initialement prévus ont été réalisés, les moyens moteurs et les investissements médias ont été renforcés, et des plans ‘Back to Beauty’ ont été partout mis en œuvre avec nos partenaires clients, dans les magasins et en e-commerce, pour stimuler la reprise de la consommation», détaille le PDG, cité dans le communiqué.

Pour l’ensemble de l’année, L’Oréal ne donne pas d’objectifs chiffrés, selon l’AFP, mais vise un second semestre en croissance à données comparables, s’appuyant sur le commerce en ligne, qui a explosé sur les neuf premiers mois de l’année (+61,6%) et représente désormais 23,7% du chiffre d’affaires.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.