Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Coiffure : le nombre d’établissements a continué à croître en 2022

Unec

La crise sanitaire n’a pas freiné la croissance du marché de la coiffure, selon les derniers chiffres de l’Unec. L’an dernier, le nombre d’établissements a progressé, tout comme celui des salariés.

La coiffure attire toujours les créateurs d’entreprise. Pas moins de 101 900 établissements ont été comptabilisés par l’Unec, soit 1 800 entreprises de plus que l’année précédente (+1,8%), selon les chiffres qu’elle vient de publier pour 2022. En ce qui concerne le chiffre d’affaires (en valeur), seul celui de 2020 est présenté (5,2 milliards d’euros vs 6,1 milliards en 2019), ce qui le rend peu représentatif de l’activité deux ans plus tard.

Par ailleurs, on y apprend que le nombre de salariés (avec alternants) s’est stabilisé en 2022 pour la deuxième année consécutive, à 108 700, après avoir augmenté de 2 651 actifs entre 2020 et 2021, soit une hausse de 2,5%. «Les années 2021 et 2022 marquent ainsi la fin d’une décennie d’érosion des effectifs salariés», observe l’Union nationale des entreprises de coiffure. 

Autre fait marquant : le nombre d’entreprises employant un salarié est en augmentation «pour la première fois». Ainsi, 40% des salons employaient des salariés l’an dernier, contre 38% en 2021. Quant au nombre total d’établissements employeurs, celui-ci reste «quasi stable», avec 846 établissements employeurs supplémentaires.

« Tendre vers des entreprises plus pérennes »

L’alternance progresse aussi : 21 600 apprentis et 800 contrats de professionnalisation ont été recensés en 2022, ce qui représente une hausse de 14% par rapport à l’année précédente.  «Une grande première depuis 2011 pour le secteur de la coiffure qui retrouve un niveau d’apprentis davantage en adéquation avec ses besoins de main d’œuvre», souligne l’Unec. En effet, ces 22 370 alternants couvrent, à eux seuls, 20% de l’emploi salarié du secteur.

Enfin, sans surprise, la coiffure à domicile poursuit sa progression pour atteindre, l’an dernier, 28% du secteur en nombre d’activités (26 920). Le nombre d’activité a été multiplié par 2 entre 2000 et 2007 puis à nouveau par 3,4 entre 2009 et 2022, selon l’Unec. «Il est aujourd’hui nécessaire que le secteur se régule, afin de tendre vers des entreprises plus pérennes, de taille plus importante», commente Christophe Doré, son président, dans un communiqué. En 2022, on comptabilisait 805 défaillances d’entreprises dans le secteur.

LIRE AUSSI :  Défaillances d’entreprises : « La coiffure va connaître la pire année de son histoire »

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.