Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Un projet scientifique inédit visant à comprendre les mantras

MANTRAS

Les «mantras» passionnent les scientifiques. Un projet de recherche européen de grande ampleur (10 millions d’euros) va être consacré à ces formules sacrées utilisées dans des religions comme l’hindouisme ou le bouddhisme.

On n’a jamais autant parlé de «mantras» en Occident qu’à notre époque. Le mot est passé dans le langage courant. On le met à toutes les sauces : «croire en soi», «éviter les pensées négatives», «positiver»… Et les professionnels du bien-être l’affectionnent tout particulièrement.

Et pour cause : bien choisis, les mantras permettent, en les répétant selon un rituel précis, d’obtenir des effets bénéfiques, avec des bienfaits autant physiques que psychologiques et même spirituels. Pratiqués correctement, ils sont censés apaiser les tensions et chasser le stress. Et si certains réveillent notre énergie, d’autres calment les fortes émotions.

Restait à les examiner de près. Et c’est tout l’intérêt de ce grand chantier scientifique qui va s’ouvrir dans plusieurs institutions de recherche européens. «Les mantras, qui ont traversé les continents et les cultures, n’ont jusqu’à présent jamais été étudiés en tant que phénomène mondial», explique dans un communiqué l’École pratique des hautes études (EPHE), qui pilotera ce projet impliquant quatre institutions académiques en Europe.

Mantras : comment le son transforme la réalité ?

Baptisé ERC Synergy MANTRAMS – «Mantras in Religion, Media and Society in Global Southern Asia» -, il est doté d’un budget rondelet de 10 millions d’euros et se déroulera sur six ans. «Ce projet vise à comprendre comment le son transforme la réalité et pourquoi les mantras ont été utilisés par plus de 1,5 milliard de personnes pour les rituels, la méditation et la guérison», souligne l’EPHE.

Plusieurs thématiques seront ainsi abordées, à travers une approche multidisciplinaire. Par exemple, «que sont-ils et comment fonctionnent-ils ? comment se sont-ils répandus à travers le monde dans différents médias et matériaux ? quel impact les mantras ont-ils sur l’identité, la connaissance et le pouvoir ?».

Le consortium scientifique du projet est composé de Carol Lorea (Université de Tübingen), Borayin Larios (Université de Vienne) et Finnian Gerety (Brown University), avec Andrea Acri (EPHE – PSL), lead researcher, et Gudrun Bühnemann (Université de Wisconsin-Madison), senior researcher.

LIRE AUSSI : Médecines douces : « J’y ai découvert un champ de recherche absolument considérable »

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.