Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Sédentarité : mieux vaut travailler debout qu’assis pour le coeur

Sédentarité

On savait qu’améliorer son sommeil pouvait protéger sa santé cardiovasculaire. Dans une nouvelle étude, des chercheurs britanniques estiment que, pour lutter contre les effets néfastes de la sédentarité, il vaut mieux travailler debout qu’assis…

Comment lutter contre la sédentarité ? Par des petits exercices faciles, mais en faisant toujours travailler un peu le coeur… «Le grand point à retenir de notre recherche est que même si de petits changements dans la façon dont vous bougez peuvent avoir un effet positif sur le cœur la santé, l’intensité des mouvements comptent», explique le Dr Jo Blodgett, premier auteur de l’étude de l’University College London et de l’Institute of Sport, Exercise & Health qui vient de paraître dans le European Heart Journal.

Dans un communiqué, les auteurs soulignent que c’est la première étude à évaluer l’impact des mouvements au cours d’une journée de 24 heures sur la santé cardiaque. Pour cela, ils ont analysé les données de six études, portant sur 15 246 personnes de cinq pays. Chaque participant a utilisé un appareil portable sur sa cuisse pour mesurer son activité tout au long de la journée.

Les chercheurs ont ainsi pu identifier une hiérarchie de comportements qui composent une journée typique de 24 heures. Sans surprise, le temps consacré à une activité modérée à vigoureuse est le plus bénéfique pour la santé cardiaque, suivi d’une activité légère, de la position debout et du sommeil, par rapport aux effets néfastes d’un comportement sédentaire.

L’équipe a ensuite modélisé ce qui se passerait si un individu modifiait chaque jour pendant une semaine son comportement par un autre, afin d’estimer l’effet sur la santé cardiaque de chaque scénario. En remplacement d’un comportement sédentaire, seulement cinq minutes d’activité modérée à vigoureuse ont eu un impact notable sur la santé cardiaque.

Sortir progressivement de la sédentarité

«Le changement le plus bénéfique que nous avons observé a été le remplacement de la position assise par une activité modérée à vigoureuse – qui peut être une course, une marche rapide ou la montée d’escaliers – essentiellement toute activité qui augmente votre fréquence cardiaque et vous fait respirer plus vite, même pendant une minute ou deux», commente le Dr Jo Blodgett. 

Les chercheurs ont constaté que même les personnes les moins actives pouvaient tirer le plus grand bénéfice du passage d’un comportement sédentaire à un comportement plus actif. Seulement, plus l’intensité de l’activité est faible, plus il faut de temps pour commencer à en recueillir les bénéfices…

Ainsi, pour une femme de 54 ans ayant un IMC moyen de 26,5, un changement en 30 minutes se traduit par une diminution de 0,64 de l’IMC, soit une différence de 2,4%. Remplacer 30 minutes quotidiennes de temps assis ou couché par un exercice modéré ou vigoureux pourrait aussi se traduire par une diminution de 2,5 cm (2,7%) du tour de taille.

LIRE AUSSI : Marcher plus de 6 km par semaine réduirait le risque de mort précoce

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.