Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Régimes alimentaires : un livre blanc pointe les comportements à risque

régime alimentaire

La Fondation de l’Académie de médecine met en garde dans son livre blanc «Alimentation aujourd'hui et demain» contre les risques associés à certains régimes alimentaires et propose des recommandations «de simple bon sens».

«Il n’y a pas de régime ‘miracle’ garantissant la santé et l’immortalité mais plusieurs recommandations souvent de simple bon sens», annonce, en préambule de son livre blanc, la Fondation de l’Académie de médecine. Un ouvrage destiné à un large public, qui fait la synthèse de plusieurs débats réunissant des médecins, des chefs cuisiniers et des scientifiques.

Ses auteurs ont voulu faire oeuvre de pédagogie auprès d’un public de plus en plus influencé, selon eux, dans ses choix alimentaires, par les réseaux sociaux. «Il est indispensable d’éduquer et de former dès le plus jeune âge pour avoir un regard critique face aux incitations marketing et aux fake news», alertent-ils. 

Des carences en vitamine B12

Quelques régimes alimentaires à la mode en prennent pour leur grade. Ainsi, les régimes végétaliens, trop pauvres en protéines et acides gras essentiels, sont déconseillés pour les plus jeunes. «Dans les services de pédiatrie, les médecins voient désormais arriver des enfants présentant des carences en fer, en calcium ou en vitamine B12 liées à un végétalisme strict, totalement inadapté», relève le livre blanc.

Quant au régime végétarien, même s’il a un effet protecteur sur le risque d’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle et les événements cardio-vasculaires, il «n’a pas prouvé sa supériorité», poursuivent ses auteurs. Le régime cétogène ? S’il permet de réduire drastiquement l’apport en glucides, ce qui est plutôt une bonne chose, il ne faudrait pas en faire «un régime miracle contre le cancer», ajoutent-ils.

Le jeûne n’a pas non plus les faveurs des participants à ces débats. Le livre blanc met en garde contre ses risques pour la santé : sensibilité aux infections, retard de cicatrisation, calculs rénaux et biliaires, asthénie, alopécie, céphalées, voire arrêt cardiaque par arythmie, insuffisance rénale, occlusion intestinale ou encore péritonite…

Préférer un « régime de bon sens »

En fait, «un bon régime, c’est surtout un régime de bon sens», résume le professeur Richard Villet, secrétaire général de la Fondation de l’Académie de médecine, dans une interview au Point. Il met en avant des principes simples : «préférer les légumes, fruits, produits céréaliers contenant fibres et vitamines, légumineuses, poissons et, de façon modérée, laitages et viandes». Autre avantage : les produits frais permettent d’éviter les additifs.

Les auteurs du livre blanc conseillent ainsi d’avoir une alimentation variée «au cours de vrais repas structurés avec une consommation de produits frais, des protéines qui peuvent être d’origine animale ou végétale et en s’hydratant «suffisamment», mais sans absorber de trop grandes quantités d’eau chaque jour,

«Le régime le plus simple et le moins dangereux pour la santé est indiscutablement le régime hypocalorique où il n’existe aucune restriction absolue mais une diminution des aliments avec un fort apport calorique», admettent-ils, même si la palme revient, sans surprise, au régime méditerranéen, «le meilleur des régimes», parce qu’il est riche en fibres, en antioxydants et pauvres en acides gras saturés.

Télécharger le livre blanc

LIRE AUSSI : Régime méditerranéen : les grands principes d’un mode d’alimentation sain

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.