Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

L’espérance de vie a reculé de 1,6 an pendant la pandémie de Covid

Espérance de vie

La crise sanitaire liée au Covid a eu «un impact sans équivalent» sur l’espérance de vie à travers le monde pendant le pic de la pandémie, confirme une étude publiée dans The Lancet.

Selon les chercheurs, l’espérance de vie a reculé en 2020-2021 dans la grande majorité (84%) des plus de 200 pays et territoires étudiés, soit quasiment le monde entier. En moyenne, elle a reculé de plus d’un an et demi par personne (1,6 année) durant cette période, se traduisant par une surmortalité de 15,9 millions de décès.

«Chez les adultes du monde entier, la pandémie de Covid a eu un impact sans équivalent depuis un demi-siècle, même en prenant en compte des guerres et des catastrophes naturelles», a souligné le principal auteur de l’étude, Austin Schumacher, chercheur à l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME). Ce type de travail a également permis de distinguer les morts directement liées au Covid et celles provoquées par les conséquences des restrictions sanitaires mises en place pour contenir l’épidémie.

Enfin, un aspect encourageant mis en lumière par l’étude est la poursuite du déclin de la mortalité infantile au cours de la période analysée, soulignent les chercheurs. Ils ont constaté qu’en 2021, le nombre de décès d’enfants de moins de cinq ans avait diminué d’environ 500 000 par rapport à 2019.

Avec l’AFP.

LIRE AUSSI : Démographie : natalité en berne, espérance de vie en hausse

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.