Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

France Thermes veut créer le premier éco-resort thermal à Vittel

FRANCE THERMES VITTEL

Le groupe dirigé par Sylvain Serafini, choisi cet été par la ville de Vittel (Vosges) pour reprendre l’exploitation de ses thermes à partir du 1er janvier 2023, a dévoilé ses ambitions pour son sixième resort thermal.  

Repris par France Thermes en délégation de service public, l’établissement thermal de Vittel va connaître une profonde transformation. Le 20 septembre, cinq opérateurs publics et privés ont officialisé un accord qui devrait permettre la réalisation d’un projet de réhabilitation, dont l’investissement global est estimé à 60,4 millions d’euros.

«C’est la première fois qu’on voit un montage sur lequel on met autour de la table tous les acteurs, y compris le Club Med, qui reste acteur de Vittel, et puis, évidemment, France Thermes, qui va être la cheville ouvrière et l’assembleur de l’ensemble de ces prestations», a déclaré Sylvain Serafini, son PDG, devant la presse.

Outre le groupe thermal et Club Med, le pôle d’investisseurs comporte la Banque des territoires, le Crédit agricole Alsace-Vosges et la société de conseil en acquisition Atream, dont la participation devrait s’élever à 55 millions d’euros. Un volet public (région, département, ville) vient compléter l’enveloppe totale destinée à financer ce vaste projet qui couvre à la fois l’immobilier hôtelier et l’établissement thermal.

Début des travaux fin 2023

Le rachat des actifs immobiliers au groupe suisse Rolaco concerne les six sites emblématiques de la ville : le Vittel Palace, l’ancien Casino, le petit théâtre Garnier, le Grand Hôtel, l’hôtel Ermitage et le Palmarium. De son côté, France Thermes prévoit d’investir 7,3 millions d’euros dans la rénovation de l’établissement thermal pendant la durée de la DSP. Son objectif : faire de cette destination le premier éco-resort thermal et touristique de France.

«Il y a un investissement massif qui est fait en rénovation du Grand Hôtel», ainsi que «la création d’un nouveau spa, qu’on a baptisé pour l’instant ‘Grand Spa des Vosges’, dans la configuration du bâtiment du Palmarium, en gardant les éléments historiques», avec la modernisation et la montée en gamme d’une partie des prestations, détaille Sylvain Serafini, au micro de nos confrères.

La première étape concernera les thermes, dont 60% des espaces feront l’objet d’une rénovation, précise un communiqué commun. Les travaux sont prévus entre fin 2023 et 2025. La réalisation du Grand Spa des Vosges, quant à lui, est programmée de 2024 à 2025, tout comme le Grand Hôtel (4 étoiles), avec 170 chambres, 80 appartements et studios en résidence de tourisme 4 étoiles, et une offre de restauration.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.