Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Massage abhyanga : voyage au cœur de la tradition ayurvédique

massage abhyanga

Le massage Abhyanga, avec ses mouvements rythmés et l'usage d'huiles spécifiques, s’appuie sur l’Ayurveda, une médecine traditionnelle indienne. Plus qu'une simple routine de détente, ce soin holistique vise à prévenir le déséquilibre du corps.

Le massage abhyanga est reconnu pour ses nombreux bienfaits, touchant tant le corps que l’esprit. Physiologiquement, il permet une détente musculaire profonde, nourrit les tissus grâce aux huiles spécifiques utilisées, renforce le système immunitaire, améliore la circulation sanguine ainsi que la respiration, assouplit les articulations et tonifie l’ensemble musculaire. Sur le plan mental et émotionnel, il aide à gérer le stress et l’anxiété, favorise une augmentation de l’énergie, affine la concentration et équilibre les émotions, conduisant à un sentiment de sérénité et de plénitude.

La philosophie ayurvédique derrière le massage

Au cœur de l’Ayurveda se trouve le concept des doshas : pitta, vata et kapha. Ces trois doshas sont fondamentalement des énergies biologiques, représentatives de combinaisons de cinq éléments de base – l’eau, la terre, le feu, l’air et l’éther. Chacun d’entre nous possède une combinaison unique de ces doshas, définissant ainsi notre constitution doshique individuelle.

Pitta est principalement associé au feu et à l’eau et régit les processus métaboliques du corps. Vata, lié à l’air et à l’éther, contrôle toutes les fonctions liées au mouvement dans le corps, y compris la circulation sanguine et la respiration. Kapha, une fusion de terre et d’eau, est responsable de la croissance, de la stabilité et de la structure du corps.

Lors d’un massage abhyanga, la constitution doshique d’un individu est soigneusement prise en compte. Cette attention garantit que l’huile et la technique de massage utilisées sont parfaitement alignées sur les besoins individuels, favorisant ainsi une expérience holistique. Le but principal de l’abhyanga, au-delà de la détente, est d’équilibrer ces doshas pour prévenir tout déséquilibre corporel potentiel.

Le déroulement d’une séance de massage abhyanga

La spécificité du massage abhyanga tient en grande partie à son déroulement, qui se différencie des autres types de massages par une combinaison unique de mouvements, de rythmes et d’ingrédients.

massage abhyangaLa particularité des mouvements

Les mouvements utilisés sont singuliers et visent à harmoniser, équilibrer et revitaliser le corps tout entier. Les pressions circulaires sont souvent les premières à être introduites. Douces et enveloppantes, elles ont pour objectif de stimuler la circulation sanguine et lymphatique, favorisant ainsi l’élimination des toxines. Elles sont particulièrement bénéfiques pour les zones congestionnées du corps.

Viennent ensuite les frictions. Plus énergiques, elles produisent de la chaleur et préparent le corps à recevoir les bienfaits de l’huile. Elles sont aussi essentielles pour relâcher les tensions musculaires.

L’acupression fait aussi partie intégrante du massage abhyanga. Elle consiste à exercer des pressions sur des points spécifiques du corps, semblables aux points d’acupuncture en médecine traditionnelle chinoise. Ces points, lorsqu’ils sont stimulés, ont la capacité de rétablir l’équilibre énergétique du corps et de débloquer les énergies stagnantes.

Enfin, les étirements sont incorporés tout au long de la séance. Ils visent à améliorer la flexibilité, à étirer les muscles et à faciliter la circulation de l’énergie vitale dans tout le corps.

Le rythme du massage

Ce qui caractérise aussi le massage abhyanga, c’est son rythme. Contrairement à d’autres formes de massages où le rythme est constant, ici, il varie, passant d’un tempo modéré à un rythme plus rapide selon les besoins du destinataire.

Le rythme modéré, doux et lent, est propice à la relaxation profonde, permettant de détendre l’esprit et de plonger dans un état méditatif. À ce stade, le masseur peut mettre l’accent sur les pressions circulaires et les frictions, approfondissant la détente musculaire.

Le rythme rapide, quant à lui, est plus stimulant. Il vise à revigorer, dynamiser et éveiller le corps. Les étirements et l’acupression sont particulièrement mis en avant, procurant une sensation de vivacité et d’énergie.

L’importance de l’huile

Le choix de l’huile est primordial dans un massage abhyanga. Celle-ci ne sert pas uniquement de lubrifiant pour faciliter les mouvements : elle est aussi choisie en fonction de la constitution doshique de la personne et de ses besoins spécifiques.

Par exemple, pour quelqu’un avec une dominance vata, caractérisée par des traits tels que la sècheresse, la légèreté et la froideur, une huile nourrissante et chaude comme l’huile de sésame sera privilégiée. Pour une personne avec une dominance pitta, marquée par la chaleur et l’intensité, une huile rafraîchissante comme l’huile de coco est souvent recommandée. Enfin, pour ceux avec une dominance kapha, associée à la lourdeur et l’humidité, une huile légère et stimulante sera préconisé.

L’huile, généralement tiède ou chaude, est massée profondément dans la peau, permettant aux tissus de l’absorber et d’en tirer tous les bénéfices. En plus de leurs propriétés intrinsèques, ces huiles sont souvent infusées avec des herbes ayurvédiques pour renforcer leurs effets.

LIRE AUSSI : Thérapie par la polarité : une voie vers l’équilibre énergétique

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.