Beauté

Bien-être

Business

Température maximale au travail : des syndicats se tournent vers Bruxelles

Température maximale au bureau

Contrairement à d’autres pays de l’UE, la législation française ne prévoit pas de seuil de température à partir duquel il serait dangereux de travailler. Des syndicats plaident pour une initiative européenne.

Dans un communiqué publié lundi, des syndicats affiliés à la Confédération européenne des syndicats (CES) «exhortent la Commission européenne à agir» pour fixer une température maximale au travail sur le continent. «Deux travailleurs sont morts d’un coup de chaleur en Espagne la semaine dernière. En France, où il n’existe pas de température maximale de travail, 12 personnes sont mortes en 2020 suite à des accidents de travail liés à la chaleur», relèvent-ils.

A travers l’Union européenne, 23% des actifs sont exposés à des températures élevées durant au moins un quart de leur temps de travail, un pourcentage qui grimpe à 36% dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie et à 38% dans la construction, selon les chiffres de l’agence Eurofound. Pourtant, seuls quelques pays européens disposent d’une législation destinée à protéger les travailleurs durant les vagues de chaleur, avec un large éventail de valeurs limites allant de 28 à 36 degrés, regrette la CES.

Entre 16 et 24°C, selon l’OMS

Selon les syndicats, les actifs belges dont l’emploi est physiquement exigeant ne peuvent pas travailler quand la température excède 22°C. La limite est fixée 5°C plus haut en Hongrie pour le même type de travail, tandis que la Slovénie plafonne la température à 28°C sur tous les lieux de travail. Or, d’après l’Organisation mondiale de la santé, la température de travail optimale se situe entre 16 et 24°C.

«Les travailleurs sont chaque jour sur la ligne de front de la crise climatique et ils ont besoin d’être protégés pour faire face au danger sans cesse croissant de températures extrêmes», met en garde le secrétaire général adjoint de la CES Claes-Mikael Stahl. «Le climat ne se préoccupe pas des frontières nationales. C’est pourquoi nous avons besoin d’une législation applicable à l’ensemble de l’Europe concernant les températures maximales de travail», poursuit-il dans le communiqué.

LIRE AUSSI : Canicule : comment garder votre salon de coiffure au frais !

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.