Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Réforme du lycée professionnel : ce qui va changer pour la terminale

réforme lycée professionnel

La ministre déléguée à l'Enseignement et la Formation professionnels Carole Grandjean a détaillé, la semaine dernière, la réorganisation de la terminale en lycée professionnel.

Les épreuves du bac seront avancées : elles dureront pendant deux semaines et se dérouleront fin mai dès la session 2025, au lieu de juin. Il s’agit, pour le gouvernement, de rendre l’année de terminale en voie pro «plus modulaire pour les lycéens selon qu’ils veulent s’insérer dans l’emploi ou poursuivre leurs études», explique Carole Grandjean dans une interview au Monde.

«L’année de terminale telle que nous voulons la repenser pour la rentrée 2024 consistera en un tronc commun de trente semaines, découpées en vingt-deux semaines de cours, six semaines de périodes de formation en milieu professionnel, dont l’organisation reste modulable», détaille la ministre déléguée.

Il est ainsi prévu «un stage de six semaines s’ils souhaitent s’insérer dans l’emploi, ou une préparation à la poursuite d’études, centrée sur les matières fondamentales, la méthodologie, et l’autonomie», ajoute Carole Grandjean, qui précise que le dispositif sera «flexible. Un élève pourra changer d’avis durant les six semaines et basculer en stage ou en préparation à la poursuite d’études».

Transformer la carte des formations

Autre changement : la refonte de la carte des formations. Les formations, «qui ne permettent ni un bon taux d’insertion ni un bon taux de poursuite d’études, doivent être reconsidérées», a poursuivi la ministre. «L’objectif est de transformer le quart de ces formations dont les taux sont les plus faibles pour qu’elles ne soient plus proposées aux élèves à la rentrée 2026», a-t-elle confirmé.

Mais cela «ne veut pas dire nécessairement qu’on va les fermer», a souligné la ministre. Certaines mesures ont déjà été mises en place dès cette rentrée, comme la rémunération des lycéens pendant leur stage ou la création de «bureaux des entreprises» dans les lycées.

Des concertations entre syndicats de la voie professionnelle et ministère viennent de s’achever sur la classe de terminale, mais les principaux syndicats d’enseignants s’y opposent. Ils ont appelé à la grève le 12 décembre pour exiger le «retrait de la réforme de la voie pro».

LIRE AUSSI : Lycée professionnel : les syndicats exigent le retrait de la réforme

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.