Contrats d’apprentissage : vers une nouvelle année record

RECORD POUR L'APPRENTISSAGE

L’apprentissage a désormais la cote en France : 2021 s’annonce comme une année record, assure la ministre du Travail, Elisabeth Borne. Depuis janvier, 480 000 contrats ont déjà été signés.

«On est bien parti pour battre à nouveau notre record de 2020», a déclaré jeudi la ministre du Travail au micro d’Europe 1. L’an dernier, la prime à l’embauche des jeunes et les effets de la réforme de 2018 se sont traduits par une hausse inattendue avec plus de 525 000 contrats d’apprentissage enregistrés soit un bond de 40% par rapport à 2019. Cette augmentation s’est élevée, en particulier, à +11% pour la coiffure et les soins de beauté, selon les chiffres provisoires de la Dares.

«Aujourd’hui, on est déjà à 480 000 contrats d’apprentissage pour l’année 2021», a précisé Elisabeth Borne, qui estime que ce bon chiffre est à mettre au crédit du plan d’aide «1 jeune 1 solution». Lancé par le gouvernement à l’été 2020, il propose aux employeurs 5 000 euros pour recruter un alternant de moins de 18 ans (en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) ou 8 000 euros pour recruter un alternant de plus de 18 ans.

Selon la ministre, «3 millions de jeunes ont pu trouver un emploi, un apprentissage, une formation ou un accompagnement grâce à ce plan», d’un montant de 9 milliards d’euros sur 2020-2021. Début septembre, Jean Castex a annoncé la prolongation de six mois, c’est-à-dire jusqu’au 30 juin 2022, des aides à l’embauche d’alternants.

 

 

 

Découvrez nos partenaires

Dans la même catégorie d' Articles