Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Devenir coiffeur coloriste permanentiste : tout ce qu’il faut savoir

fiche métier de coiffeur coloriste

Le coloriste permanentiste est un professionnel spécialisé dans la transformation de la couleur et de la texture des cheveux. Il se consacre à la réalisation de colorations, de mèches, de balayages et de permanentes.

Principales missions du coloriste permanentiste

Ce professionnel aguerri doit d’abord réaliser un diagnostic capillaire, pour évaluer l’état des cheveux, leur texture, leur porosité et leur sensibilité, et prendre en compte les éventuelles contraintes de sa clientèle (allergies, antécédents capillaires…). Il prépare ensuite les produits de coloration et de permanente, en respectant les dosages, qu’il appliquera de manière précise et uniforme, en veillant à respecter les temps de pose et les gestes techniques adaptés à chaque type de cheveux.

Le coiffeur coloriste permanentiste doit aussi maîtriser les techniques de coupe et de coiffage, pour pouvoir proposer des prestations complètes à sa clientèle, en harmonie avec la coloration ou la permanente des cheveux. Son espace de travail est toujours propre et ordonné. Il n’oublie jamais d’entretenir régulièrement ses outils de travail (ciseaux, brosses, peignes, etc.) pour garantir leur efficacité et leur hygiène.


Évolution du métier

Le métier de coloriste permanentiste a connu une évolution importante ces dernières années, avec l’émergence de nouvelles tendances. De plus en plus de clientes recherchent, en effet, des couleurs de cheveux naturelles et faciles à entretenir, telles que le balayage, l’ombré hair ou le bronde, même si certaines femmes souhaitent aujourd’hui des couleurs de cheveux plus audacieuses, comme les teintes pastel, les reflets acajou ou les nuances flamboyantes…

Il n’empêche : les clientes sont beaucoup plus attentives à la santé de leurs cheveux. Elles se tournent vers des produits de coloration et de permanente qui n’agressent pas la fibre capillaire, comme les colorations végétales ou les permanentes à froid, voire des prestations personnalisées, adaptées à leur type de cheveux, leur teint de peau et leur morphologie.

Plus soucieuses de l’impact environnemental de leur consommation, elles veulent aussi des produits et des techniques durables et respectueuses de l’environnement. Face à ces tendances, les coloristes permanentistes doivent continuer à se former et à se perfectionner, afin de rester compétitifs sur un marché de plus en plus disputé.

Qualités requises pour devenir coloriste permanentiste

Ce métier exige une excellente connaissance des produits et des techniques de coloration, ainsi que les gestes adaptés à chaque type de cheveux. Le professionnel doit faire preuve d’une grande minutie en manipulant les produits, pour éviter tout risque d’irritation ou d’allergie.

Doté d’un excellent sens du relationnel, il sait être à l’écoute de sa clientèle et comprendre ses besoins, sachant s’adapter à toutes les situations et à tous les types de cheveux. Mieux, il doit être capable de proposer des idées créatives et originales en matière de coloration et de permanente, pour fidéliser sa clientèle.

Carrières et possibilités d’évolution

Après avoir acquis une solide expérience, un coloriste permanentiste peut ouvrir son propre salon de coiffure qui lui permettra d’exercer en toute autonomie et proposer des prestations personnalisées à sa clientèle. Il peut aussi devenir formateur, pour transmettre son savoir-faire et sa passion à la nouvelle génération de coiffeurs.

Certains se spécialisent dans une technique ou une niche, comme la coloration végétale, les balayages ou les colorations pastel, pour se démarquer des concurrents et proposer des prestations uniques, tandis que d’autres deviennent experts-conseils. Enfin, il est aussi envisageable de se tourner vers une marque de coloration et de permanente pour en assurer la représentation commerciale.

Formations pour devenir coloriste permanentiste

CAP Coiffure. Ce diplôme de niveau 3 est la base pour débuter dans le métier. Il se prépare en 2 ans après la classe de 3ème.

BP Coiffure. Accessible après le CAP, ce diplôme de niveau 4 permet d’acquérir des compétences supplémentaires en gestion d’un salon, management et spécialisation dans la coloration et les permanentes.

BTS Métiers de la Coiffure. Diplôme de niveau 5, le BTS est accessible après le Bac et offre une spécialisation dans le management, la formation ou la représentation commerciale.

 

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.