Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

« En bien-être, les clients veulent aujourd’hui un suivi global »

Body Lab

Beauté globale, remise en forme, prévention… L’heure est aujourd’hui à la prise en charge globale. Profession bien-être a rencontré Carole Bardou, co-fondatrice d'un lieu atypique qui applique le principe à la lettre.

Profession bien-être : Avec votre mari, vous avez conçu, à Marmande (Lot-et-Garonne), un lieu qui combine forme physique, santé et beauté. Ce n’est pourtant pas évident de marier remise en forme et naturopathie?                                        

Carole Bardou : Je ne vois pas la difficulté… Grâce aux progrès de la science et de la technologie, le corps humain peut être optimisé comme jamais. Avec Pascal, mon mari, nous voulions un endroit à mi-chemin entre sport, bien-être, esthétique et santé préventive, ce qui correspond parfaitement à la demande actuelle de la clientèle. 

En tant que naturopathe, j’ai reçu beaucoup de gens qui étaient en souffrance. Ils venaient me voir en désespoir de cause, parce qu’ils avaient essayé tout le reste, avant de se tourner vers la naturopathie. Et c’est dommage. Qu’on parle de beauté, de soins, de problèmes de sommeil ou de nutrition, finalement, tout tient dans un mot : la prévention.

Alors, bien sûr, tout le monde recherche le remède miracle, qui va arranger tous leurs problèmes en une seule prise. C’est d’ailleurs l’argument massif des charlatans ! Ma première initiative, c’est de modérer leur enthousiasme. Et de leur expliquer que la beauté et la santé, cela s’entretient au quotidien.

Justement, la naturopathie entretient une image un peu « magique » de la guérison…

Je ne pense pas. Je suis plutôt une naturopathe avec une sensibilité scientifique. Ceux qu’on appelle des «coachs de vie» ont souvent une démarche un peu limitée. C’est pourquoi nous avons voulu unir l’expérience d’un entraîneur sportif et l’expertise d’une thérapeute, le tout sur fond de technologie de pointe. Nous avons ici une clientèle très variée : des cadres pressés, des parents occupés et des athlètes. Pour répondre à des demandes aussi différentes, il a fallu faire preuve d’imagination !

La naturopathie prône avant tout la prévention. En renforçant les défenses de l’organisme, en restaurant sa capacité d’adaptation, en respectant sa force vitale, on obtient d’excellents résultats. En fait, et le public commence à en prendre conscience, il faut prévenir pour ne pas avoir à guérir. C’est un complément parfait pour la médecine conventionnelle, et non un substitut.

Comment organisez-vous votre centre ?

Le rez-de-chaussée, c’est le domaine de Pascal, qui accueille aussi bien les sportifs du dimanche que les athlètes de haut niveau. On y retrouve l’électro-myo-stimulation, qui génère des contractions par impulsion électrique, plus intense qu’une contraction naturelle, et que l’on ajuste selon le ressenti de chacun.

Il y utilise aussi la tesla-thérapie, qui stimule les nerfs moteurs en déclenchant une contraction musculaire profonde. C’est le seul équipement qui génère jusqu’à 25 000 contractions en une demi-heure sur la zone traitée. Le puissant champ magnétique ainsi créé mobilise les muscles profonds et active la destruction des graisses.

Enfin, au premier étage, mon niveau, c’est nettement plus calme… J’y mène mes consultations de naturopathie.

Donc, sans technologie ?

Non. Pourquoi se priver de l’apport de la technologie ? Depuis 2022, j’ai installé un caisson hyperbare, qui me permet de proposer des soins d’oxygénothérapie pour compenser les altérations progressives des cellules dues à la pollution, le tabagisme, le stress et la mauvaise alimentation. Le soin joue aussi un rôle préventif contre le vieillissement prématuré des cellules.

J’ai aussi adopté la pulsothérapie, un massage par vagues pulsatives cardio-synchronisée. Le soin est donc automatiquement personnalisé, puisqu’il est adapté au rythme cardiaque de chacun. C’est une vraie rééducation circulatoire ! En fait, l’équipement ressemble à une pressothérapie, mais les effets produits vont bien au-delà ! La séance est plutôt additive : je suis moi-même ma meilleure cliente, puisque j’utilise la machine à titre personnel au moins une fois par jour…

Propos recueillis par Siska von Saxenburg.

LIRE AUSSI : Tendances 2024 : quand le bien-être s’inspire des animaux

 

STENDO

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.