Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Tendances beauté : les promesses scientifiques ne suffisent plus

Routines beauté

Les routines beauté ne sont pas qu’une question d’efficacité scientifique. Pour les Français, elles s’inscrivent aussi dans un mode de vie, selon une étude du cabinet NellyRodi pour le site Beautéprivée.

«Les promesses scientifiques ne suffisent plus», estime le cabinet de tendances NellyRodi dans une étude qui porte sur 2105 répondants issus des bases de données clients des sites Beauté Privée (2/3) et Showroomprivé (1/3).

Réalisée en septembre, elle indique que plus de sept Français sur dix (72%) ont désormais intégré leur routine beauté dans un équilibre de vie global incluant le sport et l’alimentation. La dimension «bien-être» est donc devenue essentielle pour la plupart des consommateurs.

«La beauté inspire d’abord une intention pour soi : de plaisir, de bien-être, dans l’objectif de se sentir bien à l’intérieur comme à l’extérieur», loin devant le «bénéfice d’image ou de norme sociale», relève NellyRodi, ce qui rendrait les critères d’achat des cosmétiques «bien plus pragmatique», souligne le cabinet.

Ainsi, le prix apparaît comme un critère «décisif» dans l’acte d’achat, pour 46% des répondants, alors que près de la moitié des consommateurs dépensent entre 30 et 50 euros par mois, selon l’étude. La recherche d’efficacité vient ensuite (pour 37%) quand il s’agit de répondre à un besoin précis : dans le même ordre d’idée, la composition des produits est importante pour 36% des personnes interrogées.

Les consommateurs ont même acquis une certaine expertise. Les trois quarts des personnes interrogées adoptent une routine courte en semaine, utilisant entre une et cinq produits, notamment, pour la moitié d’entre eux (51%), avec des ingrédients actifs spécifiques : rétinol, acide hyaluronique, vitamine C…).

Des cosmétiques accessibles et sécurisés

Autre critère d’achat «pragmatique» : l’accessibilité des produits. Les achats sont d’abord motivés par le besoin de remplacer un produit fini (71%), un «besoin spécifique» (59%), ainsi que par la présence de promotions (59%).

Les Français ont aussi besoin d’être rassurés : 44% font attention à la toxicité des produits, lisent la composition et évitent certains ingrédients. Ils demandent conseil aux professionnels (43%), à leurs pairs (24%), tout en tenant compte des avis clients (36% des répondants).

Enfin, les préoccupations écologiques sont aussi de plus en plus intégrées dans les routines beauté, «sans pour autant être un pré-requis à l’achat». Deux engagements, en particulier, génèrent une plus forte adhésion : une production respectueuse de l’environnement (59%) et le respect des salariés (39%).

LIRE AUSSI : Marché de la beauté : les grandes tendances 2024

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.