Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Les patrons de TPE partagés entre confiance et pessimisme

Patrons de TPE

C'est un bilan mi-figue, mi-raisin que révèle cette étude sur le moral des dirigeants de TPE : s’ils sont majoritairement optimistes pour leur propre activité, ils manifestent aussi une forte inquiétude quant au climat général des affaires.

Les patrons de très petites entreprises sont ainsi 63% à se dire optimistes pour leur propre activité, soit +7 points en trois mois, un plus haut depuis 16 ans, tout en se déclarant pessimistes à 73% sur le climat général des affaires en France (+8 points), selon cette enquête Ifop pour Fiducial.

Parallèlement, leur défiance vis-à-vis de l’exécutif s’accroît : trois quarts d’entre eux (73%) disent n’avoir pas confiance dans les mesures économiques annoncées ou mises en place par Emmanuel Macron et son gouvernement, ce qui représente une hausse de 14 points en un trimestre.

L’étude relève aussi que les embauches s’érodent un peu : 12% des TPE ont embauché au troisième trimestre (-1 points) ou envisageaient de le faire avant le 30 septembre. De même, 8% (+1) ont supprimé un ou plusieurs postes de salariés. Toutefois, cette tendance ne touche pas tous les secteurs.

«La dynamique d’embauche est particulièrement forte dans le commerce, l’hôtellerie et les services aux particuliers, avec respectivement 14%, 15% et 16% d’entreprises ayant embauché du personnel», note Fiducial dans un communiqué. Par ailleurs, près de trois quarts des TPE (73%) ne rencontrent pas de difficultés financières, une proportion en hausse de 12 points sur le trimestre, ce qui explique peut être la confiance des dirigeants dans leur propre activité.

Crainte des surcoûts écologiques

Les préoccupations écologiques sont aussi plus que jamais présentes dans leur agenda. Huit patrons de TPE sur dix ont déjà engagé ou comptent engager une action pour réduire l’impact de leur entreprise, selon l’étude. Plus concrètement,

64% des répondants ont déjà mis en place des solutions pour mieux maîtriser la consommation d’énergie dans les locaux de l’entreprise, «soit 20 points de plus qu’en 2015».

Mais cet engagement s’accompagne aussi «d’une perception croissante des surcoûts associés aux actions de transition», souligne l’étude. Ainsi, pour un peu plus de la moitié des dirigeants interrogés (54 %), les problématiques environnementales et écologiques «sont synonymes de surcoûts de production qui réduisent leurs marges», soit 14 points de plus qu’il y a huit ans.

Quant à la transition numérique, l’étude commandée par Fiducial montre que les patrons de TPE sont aujourd’hui partagés : 31% y voient plutôt des opportunités, 18% plutôt des menaces et 48% autant de menaces que d’opportunités.

Étude réalisée du 4 au 22 septembre sur un échantillon raisonné de 1009 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés, incluant les auto-entrepreneurs. Les entreprises réalisant moins de 50 000 euros de chiffre d’affaires à l’année n’ont pas été interrogées.

LIRE AUSSI : Défaillances d’entreprises : « La coiffure va connaître la pire année de son histoire »

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.