Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Doctolib : plus de 3 000 praticiens bien-être ont déjà quitté la plateforme

60% des praticiens non médecins quittent Doctolib

Près de 60% des praticiens non médecins (naturopathes, sophrologues, hypnothérapeutes…) ont décidé de se déréférencer de la plateforme de rendez-vous médicaux en ligne sans attendre la résiliation automatique de leur contrat.

La décision avait fait grand bruit cet automne. Après deux mois de polémiques autour de la présence de 5 700 professionnels du bien-être sur sa plateforme, Doctolib avait annoncé qu’il allait se séparer de ses praticiens qui ne disposaient pas de numéro Adeli ou RPPS.

Selon le Quotidien du médecin, parmi les quelque 2 700 hypnothérapeutes, 1 500 sophrologues, 800 naturopathes et 500 psychanalystes qui avaient vocation à être exclus, plus de 3 000 praticiens n’y proposent déjà plus de rendez-vous en ligne, alors que le leader de la réservation en ligne médical leur avait donné un délai de six mois.

«On estime à près de 32% la perte de chiffres d’affaires pour certains», assure le Syndicat des professionnels de la naturopathie (SPN), cité par le journal d’information médicale. Il y a dix jours, cette organisation déplorait, dans un communiqué, le manque de réglementation et appelait les pouvoirs publics à réglementer la profession.

LIRE AUSSI : Naturopathie : un syndicat appelle à réglementer d’urgence la profession

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.