Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Massage facial : la revanche des thérapies manuelles

massage facial

Aux antipodes des instituts de beauté suréquipés en technologies d’avant-garde, le succès des facialistes, du Kobido et autre massage facial remettent en valeur les outils de base des esthéticiennes : leurs mains !

Bon an, mal an, le soin visage reste l’activité la plus rentable d’un institut. Ne serait-ce que parce qu’il met en valeur le travail de l’esthéticienne, et qu’il permet de vendre des produits pour faire perdurer l’effet du soin à domicile. Mais si la technologie y trouve son compte – effets plus spectaculaires, attrait de la nouveauté -, le soin manuel, lui, n’a pas dit son dernier mot…

Il suffit de noter le succès remporté par les facialistes ou l’attrait vers des techniques exotiques comme le Kobido japonais, le massage facial au gua sha et autres yoga du visage, pour comprendre que les thérapies manuelles ne sont pas près de disparaitre.

La vision même du soin manuel a changé. Là ou les esthéticiennes d’autrefois superposaient des couches de produits différents, la nouvelle génération ne jure que par le massage facial. Et elle n’a pas tort. Car les rides se développent perpendiculairement aux muscles. Et des muscles, le visage n’en manque pas ! On les appelle les muscles peauciers, responsables des expressions.

Chacun d’entre eux a sa fonction propre. Pour n’en citer que quelques uns, le frontal élève les sourcils et plisse la peau du front, le sourcilier attire vers le bas la tête du sourcil, le transverse du nez dilate la narine, l’abaisseur de l’angle de la bouche creuse les commissures, le mentonnier abaisse et plisse  la peau du menton. Autant de sources de rides !

En travaillant de manière répétée et stratégique pour relâcher la tension dans les muscles faciaux, une praticienne peut conditionner les muscles pour qu’ils se détendent. Ce n’est certainement pas une solution miracle et instantanée, mais le soin procure un meilleur tonus et une meilleure structure qui préserve l’intégrité de la peau.

Deuxième effet, non négligeable, sur la texture et l’élasticité de l’épiderme : le massage facial réduit l’apparence des rides en stimulant le renouvellement cellulaire et la production de collagène. Et ce, quels que soient les produits cosmétiques utilisés.

Microcirculation et drainage de la peau

MASSAGE FACIAL
L’utilisation de globes réfrigérés lors du massage permet de soulager la zone du contour de l’œil.

Le massage stimule la circulation sanguine et permet à l’oxygène et aux nutriments d’alimenter chaque cellule. Ainsi revigorée, la microcirculation provoque un aspect rosé à la surface de la peau, lui donnant naturellement un aspect plus sain et plus lumineux.

Contrairement au système circulatoire qui possède son propre mécanisme de pompage, la lymphe ne peut voyager par elle-même. Les ganglions lymphatiques sont situées dans tout le corps pour décomposer les cellules endommagées, les bactéries, les virus et tout autre molécule toxique.

Les déchets sont ensuite libérés dans la circulation sanguine pour être éliminés via le foie ou les reins. La lymphe a donc besoin d’être drainée pour mieux prévenir les blocages des ganglions lymphatiques. Le corps doit se purger correctement pour éviter entre autres, les gonflements, les inflammations et les troubles cutanés. 

Sur le plan esthétique, les meilleurs massages intègrent des manoeuvres pour ouvrir les ganglions lymphatiques. Cette action peut améliorer le contour du visage en soulageant l’excès de liquide stocké, en particulier dans la mâchoire inférieure, cause fréquente des doubles mentons ou encore atténuer les poches oculaires.

Massage facial : combattre le stress

Le stress provoque une libération accrue de cortisol, souvent à l’origine de l’acné ou de signes de vieillissement prématuré. Le massage facial, lui, calme les clients qui se détendent physiquement et mentalement, libérant ainsi des hormones de bien-être, dont des endorphines qui contrent les effets potentiellement nocifs du stress.

Rouleau de jade et Gua sha.


Certaines praticiennes peuvent avoir recours à des accessoires, comme le gua sha, les globes réfrigérés, les ventouses ou encore les rouleaux de jade. Bien maniés, ces accessoires peuvent amplifier les effets des massages manuels.

La seule condition, toutefois, pour rentabiliser ces soins manuels, est de posséder une vraie compétence. L’apprentissage d’une expertise cutanée, la connaissance de l’anatomie et la maîtrise des techniques de massage sont les trois conditions de la rentabilité de vos soins visage.

Si l’investissement de départ est moins élevé qu’avec les nouvelles technologies, il n’en demeure pas moins que c’est la sûreté du geste et votre dextérité qui feront la différence. À défaut d’équipements coûteux, devenir une experte du soin visage demande des investissements en temps et en formation.

LIRE AUSSI : Massage Kobido : le secret japonais d’un lifting naturel

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.