Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Institut de beauté : comment calculer la « minute-productive » ?

minute-productive

La « minute-productive » peut être une véritable boussole pour la gestion de votre institut de beauté, en vous donnant quotidiennement le coût véritable de chaque minute de travail. Voici comment en tirer profit.

Qu’est-ce que la minute-productive ?

La minute-productive est une mesure du temps pendant lequel une employée génère du revenu pour votre institut de beauté, c’est-à-dire celui qu’elle passe à fournir des services payants aux clients. Ce concept exclut le temps consacré à des tâches non productives, comme le nettoyage, la gestion des stocks ou les pauses.

Par exemple, chaque minute qu’une esthéticienne passe à effectuer un soin du visage ou une manucure est une minute qui contribue à votre chiffre d’affaires. Maintenant, si cette même esthéticienne passe 15 minutes de chaque heure à ranger son poste de travail ou à échanger avec ses collègues, alors ces 15 minutes ne sont plus productives.

Elle ne génère aucun revenu pour l’institut, alors que si ce laps de temps était utilisé pour effectuer un autre soin du visage, l’institut pourrait générer 50 euros supplémentaires par heure (prix moyen d’une prestation).

Comment calculer la minute-productive ?

Calculer la minute-productive implique un processus en trois étapes. La première consiste à identifier tous les coûts liés à l’exploitation de votre institut. Ces coûts incluent les salaires, les charges sociales et les frais généraux tels que le loyer, les factures d’électricité, d’eau, de chauffage, les dépenses marketing, d’assurance, etc.

Il est important de ne pas inclure les coûts des matières premières consommables, comme les produits de soin utilisés pour vos services, car ils sont directement liés à chaque prestation.

Exemple :
Si vous dépensez 2 000 euros par mois en salaires, 500 euros en charges sociales et 1 000 euros en frais généraux. Cela signifie que le coût total pour faire fonctionner votre institut de beauté s’élève à 3 500 euros par mois.

Une fois que vous avez identifié tous vos coûts, la deuxième étape consiste à calculer le nombre d’heures durant lesquelles chaque employé fournit des services payants aux clients, soit les «heures payées productives». Par exemple, si vous avez une esthéticienne qui travaille 35 heures par semaine mais ne passe que 30 heures à fournir des services aux clients, alors elle génère 30 heures payées productives par semaine.

Enfin, la troisième étape consiste à diviser le coût total de votre institut par le nombre total d’heures payées productives pour obtenir le coût de chaque minute-productive.

Pour reprendre notre exemple, si vous avez trois esthéticiennes qui travaillent chacune 30 heures productives par semaine, cela fait un total de 360 heures productives par mois. Donc, si vous divisez le coût total de 3 500 euros par les 360 heures productives, vous obtenez le coût de chaque heure productive. Divisez cela par 60 pour obtenir le coût de chaque minute productive.

N’oubliez pas de majorer ce coût de la minute productive du coefficient de sous-activité général de votre institut, qui avoisine souvent les 20%. Cela vous donnera le coût de revient complet de chaque minute, vous permettant ainsi de fixer des tarifs de services plus précis et plus rentables.

Comment l’intégrer dans votre gestion quotidienne ?

L’utilisation de la minute-productive peut vous aider à réfléchir de manière plus stratégique à la façon dont vous organisez le travail dans votre institut de beauté. Par exemple, vous pourriez décider de promouvoir certains services qui ont un coût de minute-productive plus faible ou d’adapter les horaires de travail de vos esthéticiennes pour maximiser leur productivité.

En surveillant la minute-productive au fil du temps, vous pouvez évaluer l’efficacité de vos initiatives de gestion et d’amélioration de la productivité. Si elle augmente, vos efforts portent leurs fruits. En revanche, si elle diminue, vous devrez sans doute faire des ajustements.

LIRE AUSSI : Comment améliorer la rentabilité d’un institut de beauté ?

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.