Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Tarification des salons de coiffure : comment fixer vos prix ?

tarification des salons de coiffure

Au-delà de la qualité des prestations et du talent du coiffeur, c'est bien souvent le prix affiché qui va attirer ou non le client. Bref, la tarification des salons de coiffure doit faire l’objet d’une stratégie réfléchie.

Au cœur de cette alchimie tarifaire se trouve le concept de «prix de revient». Il représente l’ensemble des coûts engagés pour offrir une prestation. Il s’agit d’un pilier dans la tarification des salons de coiffure, car c’est lui qui va déterminer le seuil de rentabilité de chaque service proposé.

La première étape consiste donc à identifier les charges générales qui pèsent sur le salon, indépendamment du nombre de clients ou des prestations réalisées. Par exemple, ces charges englobent le loyer, les dépenses en électricité, l’eau, ou encore les frais de téléphone. Elles sont incompressibles et doivent donc être réparties sur l’ensemble des prestations proposées.

Vient ensuite le décompte des charges spécifiques, c’est-à-dire celles qui sont directement liées à chaque prestation : le coût des produits utilisés (shampoings, colorations, soins), l’amortissement du matériel (sèche-cheveux, ciseaux, fauteuils), les taxes associées, et, bien sûr, les salaires des employés. Ces charges varient selon le type de service et leur prise en compte permet de garantir que chaque prestation est tarifée au-dessus de son coût de production.

Le prix de vente final, celui qui sera affiché en salon, devra donc nécessairement être supérieur au prix de revient pour garantir une marge bénéficiaire. Cette marge permettra au salon de faire face aux imprévus, d’investir, de se développer et de récompenser le travail et le talent des coiffeurs.

Tarification des salons de coiffure : et la concurrence ?

Une fois le prix de revient calculé, la tentation peut être grande de fixer ses tarifs. Erreur ! Il faut, avant cette étape, jeter un coup d’œil attentif à la concurrence. Une étude de marché préalable vous fournira une vision précise de la tarification des salons de coiffure pratiqués dans votre zone géographique. C’est un excellent moyen d’évaluer votre positionnement par rapport aux autres acteurs locaux.

Toutefois, cette comparaison ne doit pas vous entraîner dans une guerre de prix dangereuse. Aligner ses tarifs sur ceux des concurrents ou, pire, les baisser en dessous du marché, peut être un jeu risqué. Vous pourriez certes attirer des clients, mais au détriment de vos marges, voire de la perception de la qualité de vos services. Car l’objectif n’est pas simplement d’être compétitif, mais surtout de proposer une offre cohérente avec le positionnement et la qualité de service que vous souhaitez offrir.

Positionnement de votre salon sur le marché local

Le monde de la coiffure est vaste et varié. De la coupe rapide à petit prix à la transformation luxueuse dans un salon haut de gamme, l’éventail des offres est large. Ainsi, le positionnement de votre salon de coiffure est incontournable dans la définition de votre stratégie d’entreprise.

Définir son public cible est donc le premier pas. Souhaitez-vous offrir des prestations haut de gamme, s’adressant à une clientèle recherchant une expérience unique et luxueuse ? Préférez-vous cibler un segment milieu de gamme, alliant qualité et accessibilité ? Ou bien envisagez-vous de vous inscrire dans une démarche low-cost, privilégiant le volume et l’efficacité ?

La réponse à ces questions ne doit pas seulement dépendre de votre vision ou de votre passion. Elle doit aussi être adaptée au profil démographique de votre zone d’implantation. Une offre low-cost peut être un choix judicieux dans des zones à densité de population élevée et au pouvoir d’achat modéré. À l’inverse, dans des quartiers plus aisés, une clientèle sera prête à débourser davantage pour une prestation de luxe.

Enfin, n’oubliez jamais que le tarif que vous fixez n’est pas qu’un simple chiffre. Il a une influence directe sur l’image de votre salon. Un prix bas peut suggérer un service rapide mais potentiellement moins personnalisé, tandis qu’un tarif élevé implique généralement une expérience haut de gamme, avec une attention particulière portée au détail et au client.

Prix psychologique et personnalisation du tarif

Si la définition du positionnement général est essentielle, le succès se trouve souvent dans les détails. C’est là qu’intervient la subtilité de la grille tarifaire.

Pour cela, le prix psychologique est un concept à comprendre. Il s’agit du prix qu’un client estime être juste pour la prestation qu’il reçoit. Si un client perçoit la valeur de votre service comme étant supérieure au prix payé, il repartira satisfait. Vous devez donc vous assurer que la perception de valeur corresponde au tarif demandé.

Un des moyens d’ajuster cette perception est l’adaptation des tarifs selon le genre. De nombreux salons adoptent une tarification différente pour hommes et femmes, répondant ainsi aux attentes des clients et à la complexité variable des prestations. En effet, une coupe homme est souvent perçue comme étant plus rapide et moins technique qu’une coupe femme, justifiant ainsi une différence de prix.

Enfin, pour aller encore plus loin dans la personnalisation, pensez à la tarification basée sur la longueur des cheveux. Cela permet d’ajuster le tarif selon le temps passé et les produits utilisés. Une cliente aux cheveux longs et épais comprendra qu’une prestation nécessitant plus de temps et de matériel soit facturée plus cher qu’une coupe simple. Bref, une prise en charge sur-mesure est un bon moyen de fidéliser votre clientèle !

LIRE AUSSI : Vente additionnelle : découvrez ses avantages en salon de coiffure

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.