Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

La minute-productive, clé de la rentabilité de votre salon de coiffure

minute-productive

La «minute-productive» est une véritable boussole pour le pilotage de votre salon de coiffure. Elle peut changer radicalement votre gestion, en révélant le coût réel de chaque minute de travail. Découvrez comment l’utiliser.

Qu’est-ce que la minute-productive ?

La minute-productive, qui permet de calculer le coût complet de chaque prestation dans un salon de coiffure, représente le temps pendant lequel un employé génère du revenu pour l’entreprise, excluant celui passé à des tâches non productives, comme le nettoyage, la gestion des stocks ou la pause-café.

En d’autres termes, chaque minute passée à faire une coupe de cheveux est une minute qui apporte de l’argent dans la caisse. Ainsi, en optimisant les minutes-productives, un établissement peut maximiser sa rentabilité.

Exemple
Supposons que, dans votre salon, un coiffeur effectue en moyenne quatre coupes de cheveux par heure, chacune étant facturée 30 euros. Cela signifie que chaque minute que ce coiffeur passe à couper les cheveux génère donc environ 2 euros de revenus.

Maintenant, si ce même coiffeur passe 15 minutes de chaque heure à nettoyer son poste de travail ou à discuter avec ses collègues, alors ces 15 minutes ne sont plus productives. Car elles ne génèrent aucun revenu pour le salon, alors que si ce laps de temps était utilisé pour faire une autre coupe de cheveux, le salon pourrait générer 30 euros supplémentaires par heure.

Comment calculer la minute-productive ?

C’est un processus en trois étapes qui commence par l’identification de tous les coûts associés à l’exploitation de votre salon. Ces coûts englobent les salaires de tous vos employés, les charges sociales associées, ainsi que les frais généraux. Ces derniers comprennent tout, de la location de votre local à vos factures d’électricité, d’eau et de chauffage, en passant par les dépenses de marketing, d’assurance, etc.

Attention, vous ne devez pas inclure les coûts des matières premières consommables, comme les produits de coiffure que vous utilisez pour vos services. Ces coûts sont directement liés à chaque prestation et ne sont donc pas pris en compte dans ce calcul.

Exemple
Si vous dépensiez 2 000 euros par mois en salaires, 500 euros en charges sociales, et 1000 euros en frais généraux. Cela signifie que le coût total pour faire fonctionner votre salon s’élève à 3 500 euros par mois.

Une fois que vous avez identifié tous vos coûts, la prochaine étape consiste à calculer combien d’heures chaque employé passe à prodiguer des services aux clients. C’est ce qu’on appelle les heures payées productives. Par exemple, si vous avez un coiffeur qui travaille 35 heures par semaine mais qui ne passe que 30 heures à effectuer des coupes, des colorations et autres services pour les clients, alors ce coiffeur génère 30 heures payées productives par semaine.

Enfin, après avoir identifié vos coûts et déterminé le nombre d’heures payées productives, vous pouvez maintenant calculer la minute-productive. C’est simplement une question de division : prenez le coût total de votre salon et divisez-le par le nombre total d’heures payées productives.

Pour reprendre notre exemple, si vous avez trois coiffeurs qui travaillent chacun 30 heures productives par semaine, cela fait un total de 360 heures productives par mois. Donc, si vous divisez le coût total de 3 500 euros par les 360 heures productives, vous obtenez le coût de chaque heure productive. Divisez cela par 60 pour obtenir le coût de chaque minute productive.

N’oubliez pas de majorer ce coût de la minute productive du coefficient de sous-activité général de votre salon, qui avoisine souvent les 20%. Cela vous donnera le coût de revient complet de chaque minute, vous permettant ainsi de fixer des tarifs de services plus précis et plus rentables.

Comment piloter votre salon de coiffure ?

Une fois que vous avez calculé cet indicateur pour votre salon, voici comment vous pouvez l’appliquer dans votre gestion quotidienne. Tout d’abord, l’utilisation de la minute-productive peut transformer votre approche de la planification et de l’organisation de votre salon.

En connaissant le coût réel de chaque prestation, vous pouvez commencer à réfléchir de manière plus stratégique à la façon dont vous organisez le travail. Par exemple, vous pourriez décider de favoriser certaines prestations qui ont un coût de minute-productive plus faible, ou de structurer les horaires de travail de vos coiffeurs de manière à maximiser leur productivité.

En fait, chaque décision que vous prenez concernant l’organisation du travail peut désormais être informée par la connaissance précise des coûts. Cela peut inclure la manière dont vous structurez les rendez-vous, la façon dont vous répartissez le travail entre les coiffeurs ou même la façon dont vous organisez l’espace physique de votre salon pour faciliter un flux de travail efficace.

La minute-productive peut aussi être un outil précieux pour la formation et le coaching de vos coiffeurs. Si vous remarquez que l’un d’entre eux a un nombre de minutes-productives particulièrement bas, cela pourrait être le signe qu’il a besoin d’améliorer ses compétences ou sa rapidité.

Enfin, cet indicateur vous permet de suivre la performance globale de votre salon. En le surveillant au fil du temps, vous pouvez évaluer l’efficacité de vos initiatives de gestion et d’amélioration de la productivité. Si la minute-productive augmente, vos efforts portent leurs fruits. En revanche, si elle diminue, vous devrez sans doute faire des ajustements.

LIRE AUSSI : Rentabilité d’un salon de coiffure : maîtrisez vos coûts variables

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.