Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Jean-Marie Contreras : « La valeur ajoutée d’un salon, c’est l’humain »

Spécialiste de morphopsychologie, Jean-Marie Contreras l’applique au quotidien. Dans son salon de coiffure, à Arras (Pas-de-Calais), il emploie une dizaine de personnes et s'inspire d'un principe simple: faire rêver sa clientèle.

Pour ce coiffeur surdoué, qui aime aller au-delà des apparences, la coiffure se porte bien. Être en désaccord avec ceux qui se plaignent de la conjoncture ne le dérange pas. Il énonce une règle simple, qu’il a pu vérifier, non seulement dans les salons qu’il gère, mais aussi auprès des élèves de son centre de formation : ceux qui s’investissent réellement dans leur entreprise réussissent.

Le secret ? Apporter une vraie valeur ajoutée à sa clientèle. À l’heure où tous les salons proposent des services similaires, il est vital de se différencier. Cela passe par la formation, et Jean-Marie Contreras n’hésite pas à mettre en avant  les techniques  qu’il enseigne, comme la morphopsychologie.

Rien d’ésotérique, ni de magiques dans cette discipline, qui permet pourtant une approche plus pointue de ses clients. En créant le «morphovisagisme», il a pu ainsi intégrer dans ses formations des approches qui facilitent le travail du coiffeur.

Viser une relation plus humaine

Si la pandémie nous a appris une chose, c’est que le contact humain doit être enrichissant à tous les niveaux et une prestation comme la coiffure n’y échappe pas, explique-t-il dans une interview qu’il a accordée à Profession bien-être, en septembre, lors du salon MCB.    

En décodant des expressions et en faisant partager ses connaissances, le coiffeur entre plus facilement dans la sphère plus intime de ses clients. La relation devient plus chaleureuse, plus humaine. Le client n’est plus une personne anonyme à qui l’on propose des prestations toujours identiques. Au contraire, il devient unique au cours de cette consultation préalable et n’en écoutera qu’avec plus d’attention ce que va lui proposer son coiffeur.

En fin de compte, c’est un moment de découverte qu’il faut proposer, selon Jean-Marie Contreras, un moment de rêve où le client comprend comment mettre en valeur ses atouts cachés. Un moment d’échange qui va le fidéliser et le faire revenir pour se sentir encore une fois compris.

LIRE AUSSI : Jean-Marie Contreras : « La beauté globale, c’est avant tout un état d’esprit »

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.