Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Mélatonine : les consommateurs pas assez informés sur les doses à prendre

Les effets mal connus de la melatonin's

Cette hormone, disponible dans de très nombreux compléments alimentaires, doit son succès à sa capacité à favoriser l’endormissement. Mais pour la DGCCRF, les consommateurs ne sont pas correctement informés sur ses conditions d’utilisation.

On en connaît tous ses effets à la fin de la journée, quand la lumière baisse… Sa concentration dans le sang se met alors à augmenter pour atteindre son maximum vers 3 ou 4 heures du matin, avant de de chuter jusqu’au réveil, où elle atteint son niveau minimal.

Bref, l’«hormone du sommeil», on l’aura compris, participe à la synchronisation de notre horloge biologique avec le rythme circadien, d’où la tentation de forcer un peu la nature en faisant appel à de la mélatonine de synthèse pour soulager des troubles du sommeil.

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), le marché a explosé en quelques années : environ 700 nouvelles références contenant de la mélatonine sont ainsi apparues entre 2019 et 2021.

Des étiquettes non conformes

Bonne nouvelle : son enquête révèle que pour 90% des 51 échantillons prélevés, la teneur en mélatonine dosée est «cohérente avec celle mentionnée sur l’étiquette» et que l’apport journalier préconisé est inférieur à 2 mg/jour, comme le recommande l’Anses.

En revanche, 55% des étiquettes examinées ne sont pas conformes aux dispositions réglementaires. Seules deux allégations de santé relatives à la mélatonine sont autorisées par la loi : contribuer à atténuer les effets du décalage horaire ou à réduire le temps d’endormissement, rappelle la DGCCRF.

«Les résultats de l’enquête indiquent que le consommateur n’est pas correctement informé sur la dose de mélatonine nécessaire pour obtenir l’effet annoncé (à partir d’1 mg pour la réduction du temps d’endormissement et de 0,5 mg pour celle de l’effet du décalage horaire)», note la répression des fraudes, qui appelle à la vigilance les consommateurs les plus sensibles.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.