Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Formation : un nouveau CQP dans le fitness « plus proche du marché »

Un nouveau titre RNCP pour le fitness

Le Certificat de qualification professionnelle «Instructeur Fitness» (CQP IF) devrait permettre aux jeunes sportifs d’être opérationnels en quelques mois. Une formation que le secteur attendait depuis longtemps, explique Laurence Klares, responsable pédagogique du centre de formation Jobifit.

Un nouveau CQP FitnessProfession bien-être : Pourquoi un CQP, alors qu’il existe déjà plusieurs diplômes comme le BP JEPS, le CQP ALS ou le DEUST métiers de la forme ?

Laurence Klares : Ce titre répond avant tout à une demande de la branche professionnelle et des clubs, qui ont beaucoup de mal à recruter des coachs sportifs. L’objectif était de proposer un diplôme qui soit plus en phase avec le marché du fitness et dans un temps un peu plus court.

En quoi se différencie-t-il du BP JEPS ?

Au niveau national, c’est une formation plus courte, de niveau 3, mais elle donne les mêmes prérogatives à la fin que les BP JEPS, qui sont de niveau 4 : les diplômés sont éducateurs sportifs.

Quel est le programme du tronc commun ?

Le diplôme est décliné en deux options : Cours Collectifs et Musculation-Personal Training. Il y a 265 heures de cours et 150 heures de stage. Au total, il y a six unités de compétence, dont quatre qui font partie d’un tronc commun : la sécurité, l’accueil du public, l’anatomie-physio et la nutrition, le marketing et la communication.

La formation dure combien de temps ?

Environ six mois. Cette durée permet d’intégrer des contrats de professionnalisation. C’est important pour les jeunes sportifs qui voudraient embrasser cette carrière. Ils ne sont pas salariés, ils n’ont donc pas de possibilité de financement. Le contrat de professionnalisation leur permet justement d’avoir une porte d’entrée vers un soutien financier. 

Qui peut postuler ?

Il y a trois cibles : les jeunes sportifs, les gens en reconversion professionnelle et ceux qui voudraient parfaire leur formation. Notre public prioritaire, ce sont les jeunes qui cherchent à embrasser la carrière d’instructeur fitness ou de coach sportif. Ils ont la possibilité, avec ce CQP, d’accéder à un cursus plus court, moins cher, et d’être parfaitement opérationnel à la sortie du diplôme. Il n’y a pas de pré-requis. Il y a bien sûr une étude de faisabilité par rapport au background du candidat.

Des titulaires de BP JEPS peuvent aussi candidater ?

Oui, il y a des équivalences, avec un cursus allégé. Si vous avez un BP JEPS activité de la forme, qui vous permet de donner des cours collectifs, vous pouvez très bien suivre le CQP option Musculation-Personal Training, pour pouvoir, non seulement donner des cours collectifs, mais aussi être sur un plateau de muscu ou faire du personal traning.

Ce CQP peut donc apporter une polyvalence, dans la mesure où les qualifications en sport sont assez restrictives. Par exemple, si vous avez un BP JEPS qui vous donne le droit de faire des cours collectifs à plusieurs dizaines de personnes, vous n’avez pas le droit de faire du personal traning à une seule personne…

C’est aussi un moyen de se spécialiser ?

Non, pas du tout. La vocation du CQP Instructeur fitness, c’est de former des coachs plus rapidement et de manière plus adaptée au marché, car les manières de faire ce métier sont multiples : on peut travailler à temps plein, être en reconversion professionnelle, le pratiquer en second job, avec 5 à 6 heures de cours par semaine, faire des remplacements… En fait, le CQP vient enrichir l’offre de formation actuelle, avec le BP, qui dure 9 mois, et le Deust, 2 ans.

Depuis quand est-il proposé ?

Le CQP a été validé le 31 mai 2022 et nous avons été trois organismes de formation pilote à avoir été sélectionné pour le lancer à la rentrée, en novembre.

Quelle est la spécificité du CQP que vous proposez chez Jobifit ?

Nous y intégrons l’enseignement et les certifications de plusieurs programmes, Les Mills, TRX, Pilates… , avec un déroulé qui est très polyvalent, de manière à ce que les coachs qui sortent de cette formation soient complètement opérationnels. Le fait que nous soyons partenaire de grandes marques de fitness nous permet de former aux programmes d’entraînement qui sont dans les clubs actuellement.

Le fitness souffre, comme d’autres secteurs, d’une pénurie de main d’oeuvre. Ce nouveau diplôme est un moyen d’attirer des jeunes dans les métiers de la forme ?

Ce diplôme, la filière professionnelle y pense déjà depuis très longtemps, parce qu’il y a toujours eu un delta très important sur le marché du fitness entre le nombre de gens qui sortent diplômés et le nombre d’offres d’emploi. A cela s’ajoute un turnover systémique des coachs et des instructeurs fitness.

Il y a quelques années, des études montraient que la durée d’un coach dans un club s’élevait à 2-3 ans, pas plus. Et puis, avec le Covid, on a perdu 3 000 coachs salariés dans les salles… Il y a aussi une pénurie, et pas qu’en France, partout dans le monde, notamment parce qu’il y a de plus en plus de gens, dans le public, qui se mettent au fitness.

Propos recueillis par Georges Margossian.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.