Valvital annonce l’inauguration officielle des thermes de Santenay

inauguration des Thermes de Santenay

Retardée d’un an en raison de la pandémie, l’ouverture de cet établissement thermal, en Côte d’Or, fermé depuis 1999 et remis entièrement à neuf, a été inauguré officiellement le 8 octobre, avec une résidence hôtelière et un spa. Il est exploité par le groupe Valvital.

La relance de l’unique station thermale de Côte d’Or est une vieille histoire. Le contrat de concession entre Bernard Riac, le P-DG de Valvital, et le maire LR de la petite commune bourguignonne, située entre Dijon et Lyon, Henri Tudela, réélu deux ans plus tard, avait été signé en juin 2012, mais les travaux ont réellement commencé six ans plus tard.

Depuis, les anciens locaux vétustes ont été transformés en un complexe moderne. «Cela faisait plus de 20 ans que la France n’avait pas connu d’ouverture d’un établissement thermal», selon un communiqué du groupe Valvital, qui a l’a inauguré officiellement le 8 octobre, après avoir déjà accueilli plus de 800 curistes pour la saison 2021.

Aujourd’hui, le département dispose donc d’une station thermale flambant neuve de 2 300 m2, au milieu des vignes, pouvant accueillir près de 3 000 curistes par an. Elle comporte un espace pour les curistes conventionnés, des équipements de bien-être et un spa thermal, ainsi qu’une résidence hôtelière de 49 appartements (de 21 à 33m2), équipés d’une kitchenette, plus une suite de 63m2.

Deux orientations thermales thérapeutiques

«La piscine panoramique de 150m2 possède une vue sur la nature environnante. Elle est équipée de rampes de jets, d’une zone de mobilisation, d’un tapis bouillonnant, d’un jacuzzi et de deux bancs de lits bouillonnants», détaille Valvital. On trouve également, dans l’espace bien-être, un jacuzzi, des jets d’eau, un petit bassin chaud/froid, des bains individuels, un sauna, un hammam, une grotte musicale, et un caldarium.

Les thermes de Santenay sont agréés pour deux indications : le traitement des maladies des voies digestives et métaboliques, et la rhumatologie. Au total, le projet a nécessité un investissement de 12,8 millions d’euros, précise le communiqué. Le tour de table a réuni la Banque des Territoires (1,4 million d’euros), le groupe Valvital (1,4 million d’euros), la ville de Santenay (3 millions d’euros), la région Bourgogne-Franche-Comté (1 million d’euros), auxquels s’ajoute un pôle bancaire (6 millions d’euros).

Découvrez nos partenaires

Dans la même catégorie d' Articles

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter de profession bien-être.