Beauté

Bien-être

Business

Thermes de Royat : la station mise sur le futur exploitant privé pour rebondir

Thermes de Royat

La crise sanitaire a fait perdre à la station thermale du Puy-de-Dôme 1,5 million d’euros pour les thermes et 1 million d’euros pour Royatonic, selon le maire Marcel Aledo, qui compte sur la délégation de service public pour donner un nouvel élan au thermalisme.

L’impact financier de l’épidémie sur la filière n’a pas fini d’être calculé. Pour Royat, la crise sanitaire est arrivée un an après que la station thermale a entériné le principe d’une délégation de service public pour ses thermes et son centre thermoludique, Royatonic. «Nous avons un accord oral et nous devons concrétiser fin octobre pour une prise en main de ValVital le 3 avril. Cet accord nous donne totale satisfaction», déclare à La Montagne le maire PR de la ville, qui se veut rassurant.

Ce projet prévoit notamment la rénovation des thermes, la construction d’une résidence hôtelière et d’un restaurant diététique. L’investissement total s’élève à 30 millions d’euros. «Cet investissement doit permettre de poursuivre le travail que nous menons depuis 2008. Nous sommes passés de 6 000 curistes à 8 600 en 2019. ValVital, qui est le deuxième groupe thermal français, doit, dans la durée, pouvoir donner une nouvelle image du thermalisme à Royat», espère le premier édile. La municipalité a déposé un dossier pour une troisième orientation thérapeutique (phlébologie), en plus de la rhumatologie et des maladies cardio-artérielles.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.