Beauté

Bien-être

Business

Néris-les-Bains : le département de l’Allier et la région à la rescousse des thermes

MONTAGNE REMONTÉE MÉCANIQUE À L'ARRÊT

Fermé plus tôt que prévu, début octobre, après la découverte de bactéries dans l’eau thermale, l’établissement de Néris-les-Bains (Allier) veut entreprendre d’urgence d’importants travaux de remise à niveau des canalisations pour sauver la saison 2021.

Après plusieurs semaines d’arrêt forcé, à la suite du premier confinement, les thermes avaient dû fermer à nouveau leurs portes à partir du 3 octobre interrompant du même coup son activité pour le reste de l’année. Seule consolation : le spa thermal Les Nériades, étant alimenté par un autre réseau d’eau, a pu rester ouvert.

Tous les regards se tournent désormais vers la prochaine saison. Pour que la réouverture, prévue en avril, puisse être garantie, les installations doivent être «remises à niveau» au plus vite, estime la municipalité. Problème : les caisses de l’exploitant municipal sont aujourd’hui vides. «On a fait près de quatre millions d’euros de travaux, depuis 2013, entièrement autofinancés par les résultats de la Semett. Mais aujourd’hui, elle n’a plus les moyens financiers de pouvoir les poursuivre», s’inquiète Alain Chapy, le maire de Néris-les-Bains, cité par La Montagne.

Il y a sept ans, la découverte de traces de bactéries pathogènes avait entraîné la fermeture des thermes pendant plusieurs mois et d’importants travaux sur le réseau d’eau thermale de l’établissement. Ces mêmes germes ont été identifiés, le 30 septembre dernier, lors de prélèvements de routine.

Un nouvel exploitant en 2021 ?

La commune a donc décidé de prendre en charge une partie des travaux, dont le coût total est évalué à 537 500 euros hors taxes, selon La Montagne. Le reste du financement sera supporté par le conseil départemental de l’Allier et la région Auvergne-Rhône-Alpes. «Chacune va abonder à hauteur de 40% de la somme, soit 215 000 euros hors taxes, laissant à la ville de Néris-les-Bains 20% de l’investissement à sa charge», précise le quotidien régional.

Autre information : la commune envisage de confier les thermes à un opérateur privé dès le premier semestre 2021. Il s’agit, explique le maire, «de trouver un opérateur qui assurera non seulement une sécurisation au niveau de l’exploitation de la source et des thermes, mais qui investira en plus dans l’animation, l’hébergement, etc.»

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.