Beauté

Bien-être

Business

Le tribunal accorde un sursis de six mois pour la thalasso d’Hendaye

MONTAGNE REMONTÉE MÉCANIQUE À L'ARRÊT

Le tribunal de commerce de Bayonne a accordé un nouveau délai à la thalassothérapie d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques), placée en redressement judiciaire depuis le 13 janvier dernier. La société mère, propriété de Serge Blanco, avait été liquidée au début de l’année.

Le 13 janvier, le tribunal de commerce de Bayonne a prononcé la liquidation judiciaire de la holding S.B.L.C.SA, société qui permettait à l’ancien rugbyman Serge Blanco de gérer ses affaires commerciales. Dans sa décision, le juge avait constaté qu’elle devait faire face à un passif de plus de 11 millions d’euros.

Des difficultés financières qui ont eu également un impact sur l’établissement d’Hendaye, dont les pertes d’exploitation s’élevaient entre 600 000 et 800 000 euros en 2019. Le juge l’avait alors placé en redressement judiciaire pendant six mois, une période d’observation qui peut être prolongée deux fois.

L’hôtel de Brindos a trouvé un repreneur

C’est donc ce qu’a décidé le tribunal de commerce de Bayonne, le 20 octobre, en accordant à la thalassothérapie un nouveau délai de six mois. La décision devra être rendu le 29 mai 2021, indique France Bleu. Ce nouveau délai «prend sans doute en compte la récente vente de l’hôtel de Brindos».

Le château de Brindos Hotel, un établissement 5 étoiles situé à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), avait été contraint de fermer ses portes. Plusieurs offres de reprises avaient été proposées, mais elles n’avaient jusqu’à cet automne jamais abouties. Selon Sud-Ouest, l’hôtel a été finalement cédé en octobre au groupe bordelais Millésime. Une bouffée d’oxygène pour Serge Blanco.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.