Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

« Il faut accentuer le duo montagne-thermalisme », plaide Jean-Bernard Sempastous

Thermalisme et montagne

Pour le député des Hautes-Pyrénées, Jean-Bernard Sempastous, également à la tête d’un groupe d’études à l’Assemblée nationale, le thermalisme doit participer à la diversification des activités de montagne, avec une offre de services complémentaires au ski.

L’ancien maire de Bagnères-de-Bigorre, aujourd’hui député LREM des Hautes-Pyrénées, a fait du thermalisme l’un de ses chevaux de bataille à l’Assemblée nationale. «Depuis le mois de mars, un gros travail a été fait sur la question du thermalisme. Je suis surpris de voir que certains disent que rien n’est fait», déclare-t-il à nos confrères de La République des Pyrénées, rappelant que les établissements thermaux bénéficient du Prêt garanti par l’État (PGE) et du chômage partiel.

Sur le plan territorial, le parlementaire est convaincu «qu’il faut accentuer le duo montagne-thermalisme», poursuit le quotidien régional. «On se doit de réfléchir sur de vraies propositions touristiques d’autant que la montagne bénéficie d’une hausse de fréquentation de 13 %, contre -5% pour le littoral. Le thermalisme participe, en effet, à la diversification des activités de montagne, attire une clientèle différente et offre des services complémentaires au ski», estime Jean-Bernard Sempastous.

Le député préside aussi un groupe d’études sur le thermalisme à l’Assemblée nationale. Selon La République des Pyrénées, il travaille notamment avec l’Agence nationale de la cohésion des territoires (Anct) et l’Association nationale des élus de la montagne (Anem) sur la valorisation des stations thermales.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.