Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Soins, maquillage, parfums : les nouveaux gestes de l’été

Même si vos clientes ont pris des (mauvaises) habitudes au cours du confinement, elles ne seront pas forcément prêtes à renoncer à tout maquillage. Avec le soleil qui vient brouiller les cartes, c’est le moment de leur faire adopter de nouveaux réflexes.

Pas question de trancher entre protection solaire et maquillage. Surtout à l’heure où les cosmétiques jouent sur les deux tableaux en mariant soin et make-up ! Il n’y a plus que l’embarras du choix entre fonds de teint et poudres de soleil avec filtre SPF. Du coup, les gestes changent.

Nuances et textures à volonté

Avant, dans sa hâte à afficher une bonne mine dès les premiers jours ensoleillés, votre cliente se précipitait sur un compact solaire «teinte universelle». Et, selon son habilité, à manier le pinceau, le résultat était plus ou moins réussi. Cet été, elle dispose de tout un éventail de nuances, mais aussi de textures. De la crème fine et fluide à la poudre libre, en passant par le compact glowy, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Le rayonnement du soleil est d’ailleurs nocif partout, même en ville. Votre cliente avait l’habitude de visiter ses destinations de vacances le visage bien protégé d’une crème de jour avec un indice de protection élevé, voire d’un écran total. Depuis, nous avons appris que le photo-vieillissement de la peau s’amplifiait lorsque le soleil se doublait de pollution.

Et l’été, cette pollution s’amplifie pour peu que la chaleur s’installe… L’ozone, en particulier, fait proliférer les radicaux libres trois fois plus vite en été. Pour ses excursions sur des villes touristiques, conseillez lui l’arme ultime : un sérum à appliquer sous un soin anti-UV, ou, mieux, un soin «deux en un» qui éloignera à la fois les UV et les radicaux libres.

Réserver le parfum au soir ?

La plupart de vos clientes ont été de bonnes élèves : elles ont intégré le fait qu’utiliser des parfums avant une exposition au soleil n’était pas un bon plan. Pour peu qu’elles souffrent de photosensibilisation (et peu de personnes y échappent), elles pouvaient revenir avec des taches pigmentaires difficiles à éliminer.

Elles avaient donc pris l’habitude de ne se parfumer que le soir, au coucher du soleil. Aujourd’hui, elles vont pouvoir se détendre. Avec leurs nouvelles formulations, les fragrances 2020 aux senteurs évocatrices, comme le tiaré, la noix de coco ou la vanille peuvent être portées dès le matin, sans dommage pour l’épiderme.

Dernier conseil : mettez en garde vos clientes auxquelles vous avez vendu des prestations de tanning. Même si leur peau a déjà pris une jolie nuance miel ou caramel, selon leur carnation, leur épiderme n’est pas protégé pour autant contre les UV ! Là encore, une protection SPF s’impose, suivie à l’occasion par une application d’huile sèche, scintillante ou non. Et restez philosophes sur leur comportement : après tout, vous retrouverez à la rentrée celles qui n’auront pas suivi vos conseils pour des soins post-solaires. Pour réparer les dégâts…

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.