Beauté

Bien-être

Business

Vers un record d’entrées en apprentissage, selon les CMA

Emilie Nanneix est chargée de mission à LA CANIB-sp pour le développement durable

Le nombre de contrats d’apprentissage signés dans l’artisanat pourrait connaître une nouvelle envolée avec un bond de 8% pour cette rentrée, contre 4% l’an dernier, anticipe le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat.

«Une très bonne nouvelle quand on sait qu’un quart des artisans annonce vouloir recruter des apprentis au sein de leur entreprise dans les prochains mois (étude Qualitest/CMAFrance)», se félicite le réseau dans un communiqué. Selon les premières remontées des chambres locales de métiers, l’artisanat pourrait connaître une augmentation de 8% de ses effectifs d’apprentis.

Les principaux secteurs qui bénéficient cette hausse sont les métiers de l’alimentaire (pâtisserie, boulangerie…), la mécanique automobile et le bâtiment. «Pour faire face au manque de main-d’œuvre et ne pas mettre un coup de frein à la relance, l’apprentissage est aujourd’hui un pilier de la relance», poursuit CMA France.

La reprise de l’activité pose, en effet, un certain nombre de difficultés pour des secteurs en tension. C’est le cas pour les couvreurs, les maçons ou les bouchers, souligne CMA France, mais aussi pour la coiffure, qui figure parmi les trois plus grands métiers de l’artisanat employant des apprentis, avec la pâtisserie et la boulangerie.

Une législation plus favorable dans la coiffure

Dans les Hauts-de-France, on estime à 5 000 le nombre de salariés supplémentaires qu’il faudrait dans les 10 000 salons de coiffures de la région, indiquait la semaine dernière France Bleu. Le coup de pouce donné par le gouvernement, fin août, en abrogeant un arrêté de 1992, qui limitait le nombre de jeunes formés par un maître d’apprentissage, devrait apporter une bouffée d’oxygène au secteur.

«Cela va régler les problématiques juridiques et permettre à des salons de coiffure de déployer le nombre d’apprentis dans leur salon, puisqu’aujourd’hui une personne qualifiée peut avoir deux apprentis», expliquait à Profession bien-être Christophe Doré, président de l’Unec, lors du salon MCB. Autre bonne nouvelle : l’aide à l’embauche d’alternants a été prolongée de six mois, jusqu’au 30 juin 2022, la semaine dernière.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.