Beauté

Bien-être

Business

Transports : les masques ne sont plus obligatoires à partir de ce lundi

L'équipe de BRO Paris

C’était l’une des dernières mesures sanitaires en vigueur : l’obligation du port du masque dans les transports en commun, les aéroports et à bord des avions dans l’UE est levée dès ce lundi.

«Le port du masque reste recommandé mais n’est plus obligatoire», a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, mercredi, à la sortie du conseil des ministres, estimant que cette contrainte n’était «plus adaptée. Sont concernés notamment le métro, le bus, le train, l’avion et les taxis, a précisé le cabinet du ministère auprès de l’AFP.

«La situation épidémique s’améliore. Nous considérons qu’il n’est plus adapté de maintenir cette obligation», a expliqué le ministre. La vague actuelle de Covid-19 est en train de fortement diminuer dans le pays. Selon lui, les contaminations et les hospitalisations sont en forte baisse, même si les scientifiques préviennent que l’épidémie n’est probablement pas terminée, notamment face à la menace d’un nouveau variant.

Le masque tombe aussi dans les aéroports et à bord des avions au sein de l’Union européenne dès le 16 mai, a fait savoir l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). «Les passagers doivent cependant se comporter de manière responsable et respecter les choix des autres autour d’eux. Et un passager qui tousse et éternue devrait fortement envisager de porter un masque facial, pour rassurer les personnes assises à proximité», a toutefois indiqué son directeur exécutif, Patrick Ky, dans un communiqué.

Une exception : les passagers vulnérables

Ainsi, le port du masque devrait rester encouragé dans les vols vers ou en provenance d’une destination où le port du masque est toujours requis dans les transports publics, selon le communiqué. L’AESA ajoute : «Les passagers vulnérables doivent continuer à porter un masque facial quelles que soient les règles, idéalement un masque de type FFP2/N95/KN95 qui offre un niveau de protection supérieur à un masque chirurgical standard».

Par ailleurs, quelques restrictions seront tout de même maintenues en France. Un passe «sanitaire», distinct du passe vaccinal, car il fonctionne aussi en cas de test négatif récent, restera demandé pour accéder aux établissements de santé, et un isolement d’au moins une semaine sera toujours imposé après un test positif.

Enfin, le ministre de la Santé a évoqué la possibilité d’une nouvelle campagne de rappel de vaccination à l’automne, mais il n’a pas donné de détail, soulignant que tout dépendrait de l’apparition de nouveaux variants et de leur profil plus ou moins dangereux ou résistant aux vaccins existants.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter de profession bien-être. 

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.