Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Sortie de crise : le fonds de solidarité sera supprimé le 30 septembre

Matine Berenguel

La fin programmée du fonds de solidarité a été annoncée lundi par le gouvernement, qui a présenté ses nouvelles mesures de soutien aux entreprises.

Le fonds de solidarité sera prolongé en septembre aux mêmes conditions qu’en août, c’est-à-dire une compensation de 20% du chiffre d’affaires, mais avec un élément nouveau : les entreprises devront au moins avoir réalisé 15% de leur chiffre d’affaires d’avant la crise, le gouvernement voulant éviter les «effets d’aubaine» pour celles qui préfèrent rester totalement fermées.  «L’intégralité des dispositifs de soutien sera maintenue pour les départements d’Outre-mer qui sont encore soumis à des obligations de fermeture» administrative, a assuré le ministre de l’Economie.

Bercy s’oriente vers du sur-mesure. Bruno Le Maire a assuré que les entreprises en difficulté continueraient à bénéficier d’un soutien à travers le dispositif de prise en charge des coûts fixes, qui prendra le relais du fonds de solidarité au 1er octobre, mais les critères d’attribution évolueront : il sera étendu à toutes les entreprises des secteurs du tourisme et apparentés, alors qu’il était limité à celles réalisant plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires.

Des dossiers instruits moins vite

Selon Les Echos, la prise en charge par l’Etat sera plus importante pour les plus petites entreprises. Ainsi, pour celles de moins de 50 salariés, elle sera de 90%, contre 70% pour les plus grandes. Par ailleurs, le ministre de l’Economie a prévenu que ce dispositif, qui prendra le relais du fonds de solidarité à partir du 1er octobre, sera plus complexe pour les services de Bercy : les versements devraient donc prendre plusieurs semaines.

Troisième volet : des plans d’actions spécifiques vont être mis en place pour les secteurs «structurellement» touchés par la crise. Il s’agit de l’évènementiel, des agences de voyages et des professionnels de la montagne. Enfin, Bruno Le Maire a indiqué que l’avenir des prêts garantis par l’Etat (PGE) serait discuté lors d’une autre réunion, en présence de la Fédération bancaire française (FBF).

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.