Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Réouverture commerces : Bruno Le Maire maintient le cap du 15 mai

inca 2020- division 2

Les commerces plaident pour une réouverture le 10 mai avant le grand pont de l’Ascension, mais le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, maintient le cap fixé par Emmanuel Macron, qui devrait s’exprimer «prochainement» sur le sujet.

«Il faut que le 15 mai, si possible même le 10 mai avant l’Ascension, on puisse ré-ouvrir», a déclaré lundi sur RTL le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. Alors que l’Ascension tombe cette année le jeudi 13 mai, «il y a un grand weekend qui se prépare, il y a des commerces qui pourraient faire des bonnes journées de chiffre d’affaires, donc, c’est l’occasion de ré-ouvrir», a-t-il ajouté.

Dans une tribune publiée jeudi dans Le Parisien, 300 signataires, des dirigeants de chaînes de magasins et des fédérations de commerçants, ont réclamé au gouvernement une réouverture «impérative» au plus tard le 10 mai. «Cette situation de fermeture ne peut plus durer. Elle met gravement en péril nos entreprises et inquiète nos 800 000 collaborateurs qui craignent pour leurs emplois», pouvait-on lire dans ce texte.

Interrogé lundi sur RTL, le ministre de l’Économie est revenu sur cette date. «La mi-mai, c’est plutôt le 15 mai que le 10 mai», a répondu Bruno Le Maire, laissant entendre que les réouvertures se feront progressivement pour éviter, selon lui, une brusque reprise de l’épidémie de Covid-19 dans le pays.

« Deux ou trois phases de réouverture »

«L’horizon qui a été fixé par le président de la République, c’est la mi-mai. À la mi-mai, si on se met à tout rouvrir de manière brutale, sans coordination, alors même qu’on s’y prépare depuis plusieurs semaines, qu’est-ce qu’on va faire ? On va réactiver la circulation du virus», a-t-il mis en garde. La date n’est donc pas encore fixée, mais Emmanuel Macron devrait revenir «prochainement» devant les Français pour «leur donner les étapes du calendrier de réouverture» de certaines terrasses et lieux de culture prévue pour la «mi-mai», a indiqué lundi, pour sa part, Gabriel Attal.

Lors d’un déplacement à l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine), ce même jour, le chef de l’Etat a avancé quelques pistes, évoquant «deux ou trois phases de réouverture progressive» : «mi-mai», «début juin» et «mi-juin (ou) fin juin», avec des ajustements par département, en fonction du taux d’incidence du Covid-19, rapporte Le Figaro. Le président a estimé, en particulier, que les restaurants ne pourraient pas rouvrir «fin mai, courant juin, dans les départements où ça circule encore beaucoup».

 

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.