Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Pass sanitaire : les centres commerciaux dans le flou

Laetitia Fontanel

Alors que le projet de loi devrait être présenté en Conseil des ministres le 19 juillet, les professionnels s’interrogent sur les modalités de contrôle du pass sanitaire qui sera étendu aux centres commerciaux à partir du mois d’août.

Plusieurs questions restent aujourd’hui en suspens. D’abord, quels seront les centres commerciaux concernés ? «Est-ce que c’est au-dessus de 10 000 mètres carrés, de 20 000 ou au-dessus de 40 000 ? Tout cela va faire partie de la concertation», a indiqué mardi le ministre délégué aux PME Alain Griset, sur France Info.

Autre sujet brûlant : «savoir où se fait le contrôle, est-ce à l’entrée des magasins ou à l’entrée du centre commercial ?», résume Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Les centres commerciaux abritant souvent des magasins alimentaires et des pharmacies, «il serait compliqué de dire à des gens qui n’ont pas de pass sanitaire qu’ils ne peuvent pas se nourrir, ou aller se faire tester ou vacciner…», souligne le responsable.

« Concours de la force publique »

La façon dont les contrôles vont être effectués inquiète aussi les professionnels. «Comment ils vont être fait ? Par qui ?», s’interroge encore Jacques Creyssel. Selon lui, cette mesure «pourrait exiger le concours de la force publique». Dans un communiqué, le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) propose que des «contrôles aléatoires» soient effectués «par la police».

Cette organisation demande aussi que les centres commerciaux soient indemnisés «pour les charges et la baisse du chiffre d’affaires qui découleront de la mise en place du pass sanitaire». D’autant que la vaccination des salariés est aussi une question à régler avant l’entrée en vigueur de la mesure. «Beaucoup d’entre eux, souvent jeunes, ne sont pas vaccinés», relève Jacques Creyssel.

Face à ces nombreuses questions, les professionnels demandent «à ce que l’obligation soit reportée au 15 septembre». Une concertation est prévue en fin de semaine ou en début de semaine suivante.

Avec l’AFP.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.