Beauté

Bien-être

Business

Martine Berenguel (Cnaib) : « Deux années amputées de leurs meilleurs mois ! »

aides apprentis sans contrats
Tous les instituts de beauté seront fermés samedi. Une mise sous cloche à géométrie variable que les esthéticiennes vivent comme une injustice. La co-présidente de la Cnaib* regrette que le gouvernement n’ait pas plus de considération pour leur métier.

Profession bien-être : La décision vous a surprise ?

Martine Berenguel : C’est surtout que je la trouve absurde ! Dans mon village, par exemple, mon institut sera le seul commerce fermé ! Tous les autres seront ouverts. Si l’on avait voulu nous démontrer que nous étions inutiles et sans intérêt, c’est réussi ! Un comble pour une profession qui a appliqué à la lettre toutes les consignes sanitaires. Et nous n’avons eu aucun cluster dans nos instituts… Alors, pourquoi nous punir de la sorte ?

Les instituts vont-ils pouvoir s’en remettre ?

C’est loin d’être évident ! Nous sommes en plein début de la saison minceur, l’une des meilleurs périodes de l’année. Rappelons que l’année dernière, nous étions déjà fermés au même moment. Deux années amputées de leurs meilleurs mois, c’est loin d’être évident…

Les aides actuelles seront-elles suffisantes ?

Vous plaisantez ! Dix mille euros est un chiffre d’affaires misérable au printemps. Même un petit institut fait au moins trois fois cette somme au mois d’avril ! Alors, non, bien sûr que les aides ne vont pas suffire. Mais, de toute façon, les esthéticiennes ne demandent pas d’aides. Elles veulent simplement pouvoir travailler et exercer leur métier.

Que compte faire la Cnaib ?

Mardi matin, nous avons pris rendez-vous en distanciel avec toutes les présidentes régionales pour voir comment nous allons pouvoir communiquer et mettre en valeur le rôle des esthéticiennes. Car, contrairement à ce que pense monsieur Castex, nous sommes essentielles. Nous n’avons jamais eu autant de clientes au bord du burn-out, quel que soit leur âge, de l’étudiante à la femme mature. Ce sont nos clientes qui nous assurent du bien-fondé de notre rôle, et ce n’est pas de l’auto-proclamation !

(*) Confédération nationale artisanale des instituts de beauté et spas.

Propos recueillis par Siska von Saxenburg.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.