Beauté

Bien-être

Business

Les travailleurs indépendants ont besoin d’un plan de soutien (tribune)

ANNETTE GUERRIER, À LA TÊTE DE TROIS ÉTABLISSEMENTS

Dans une tribune publiée dans Le Monde, deux responsables syndicaux jugent insuffisante la protection sociale des travailleurs indépendants et des auto-entrepreneurs, alors qu’ils ont été, selon eux, «les plus frappés par la crise du Covid-19».

«Cette crise sanitaire aura révélé brutalement l’insuffisante protection sociale de nos travailleurs indépendants. Cette carence représente un trou béant dans l’universalité indispensable de la protection sociale en France», estiment François Hurel, président de l’Union des Auto-entrepreneurs (UAE), et Stéphane Chevet, président de Union-Indépendants /CFDT, dans une tribune parue jeudi dans Le Monde.

Selon ces deux responsables syndicaux, les indépendants «ont été les plus frappés par la crise du Covid-19», notamment «plusieurs centaines de milliers» d’auto-entrepreneurs n’exerçant pas pour le compte de plates-formes, «parce qu’ils ne pouvaient justifier d’un volant d’affaires suffisant, qu’ils ne relevaient pas des bons secteurs, ou qu’ils avaient repris partiellement leur activité».

Consacrer 1% du plan de relance

Ces «nouveaux» indépendants, apparus avec le régime de l’auto-entrepreneur, qui ne relèvent pas de professions réglementées ou protégées, «exercent pour la plupart dans les services à la personne», soulignent les auteurs. «Plus grave encore, leur statut juridique et leur situation économique ne leur donnent que peu accès aux financements traditionnels», ajoutent-ils, ce qui pousserait ces travailleurs indépendants à s’endetter «auprès de leurs proches ou par des crédits à la consommation renouvelables».

Pour leur permettre de rebondir, François Hurel et Stéphane Chevet demandent qu’ils soient inclus dans le plan de relance. «La transformation du fonds de solidarité en fonds de relance devient une nécessité, car en dépendra le maintien de l’activité des 2,3 millions indépendants, 10 % de notre population active», assurent les deux responsables, qui proposent que le gouvernement et le parlement «flèchent 1% du plan de relance de 100 milliards vers ces 10 % de la population active».

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.