Covid : la cinquième vague ne menace pas la reprise, selon Bruno Le Maire

La cinquième vague ne devrait pas perturber la reprise

«La croissance française est solide et repose sur des fondamentaux qui sont sains», a assuré le ministre de l’Economie sur France Info. Jeudi, Olivier Véran présentera les derniers arbitrages de l’exécutif.

«Je ne vois pas pour le moment des mesures supplémentaires à imposer à l’économie française», a estimé mercredi Bruno Le Maire, alors que la France subit une nouvelle dégradation épidémique. Le ministre a toutefois reconnu que cette cinquième vague de Covid-19 pouvait «avoir un impact pour des restaurants, pour des bars, pour des hôtels, pour des indépendants».

«Ce qui fait les décisions collectives, c’est aussi le comportement individuel», a-t-il ajouté, tout en appelant à  «la responsabilité de chacun» vis-à-vis de la dose de rappel et du  «respect des gestes barrières». Mardi, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a demandé aux entreprises de se «remobiliser», notamment sur le port du masque, pour éviter «des contraintes plus fortes».

Un message appuyé par le patronat, qui craint, notamment, une réduction de la jauge dans les centres commerciaux. «En pleine période des courses de Noël, ce serait une catastrophe», a déclaré mardi le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, sur BFMTV. De son côté, la CPME a jugé, dans un communiqué, que «toute nouvelle restriction à la liberté d’entreprendre, de commercer ou de circuler serait un signal catastrophique».

Port du masque et passe sanitaire

Mercredi, à l’issue d’un Conseil de défense, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que, si des concertations devaient encore avoir lieu, il n’était pas question pour l’instant de revenir à «des mesures de jauge, (…) des mesures de fermetures, de couvre-feu ou de confinement», indique Le Figaro.

C’est le ministre de la Santé Olivier Véran qui sera chargé de présenter les derniers arbitrages ce jeudi. À ce jour, l’exécutif privilégierait trois grandes orientations : le renforcement des mesures barrières, comme le port du masque, en intérieur comme en extérieur, le renforcement du passe sanitaire, «pour mettre davantage de contraintes sur les non-vaccinés que sur les vaccinés», et l’accélération de la campagne vaccinale».

Découvrez nos partenaires

Dans la même catégorie d' Articles