Beauté

Bien-être

Business

CFA : la baisse des effectifs sur le plan national reste à ce jour « limitée »

Alors que le gouvernement présentait ce jeudi son plan de relance, le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA France) annonce une baisse des effectifs «limitée» dans ses 112 CFA, soit 5 à 10% sur le plan national, mais avec des différences selon les secteurs.  

«Les mesures incitatives, telles que les aides à l’embauche d’apprentis ou les délais supplémentaires d’entrée en CFA, ont permis de maintenir une dynamique qui – on l’espère – sera confirmée d’ici décembre», indique Joël Fourny, le président de CMA France, dans un communiqué. Ce recul, évalué à ce jour entre 5 et 10%, a été calculé par rapport à septembre 2019.

C’est une moyenne nationale, car les écarts varient selon les secteurs et territoires. «Si les métiers de bouche résistent, ceux de l’hôtellerie restauration, soins à la personne sont à la peine», précise CMA France, qui comptabilise 30 000 jeunes apprentis «qui attendent de valider leur contrat d’apprentissage» et 20 000 entreprises artisanales «qui cherchent encore un apprenti».

«Nous avons assuré une continuité pédagogique mais aussi administrative pour ne pas rompre les liens et l’envie des jeunes à investir la première entreprise de France. Le combat n’est pas terminé pour autant», ajoute Joël Fourny. Le réseau des artisans propose de créer un «système de portabilité juridique» d’un contrat d’apprentissage d’une entreprise à une autre.

Sans rupture pour l’apprenti, ce dispositif représenterait, selon CMA France, «une solution qui ne coûte rien , qui créée immédiatement de l’emploi et qui assure la formation des jeunes dans le temps».

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.