Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Santé mentale : les artisans particulièrement vulnérables

La dépression augmente chez les artisans

Parmi les 20% de Français qui affirment avoir déjà envisagé sérieusement de se suicider en 2020, les artisans et les commerçants figurent dans les populations les plus à risque, selon une enquête sur la santé mentale.  

Cette année, alors que 20 % des Français affirment «avoir déjà envisagé sérieusement de se suicider dans leur vie», trois catégories professionnelles affichent des taux d’intention largement supérieurs : les dirigeants d’entreprises à 27%, les artisans-commerçants à 25% et les chômeurs à 27%, relève cette enquête Ifop pour la Fondation Jean Jaurès, réalisée fin septembre.

Autre enseignement : sur les 20% de personnes interrogées qui déclarent avoir déjà envisagé sérieusement de se suicider dans leur vie, 11% disent l’avoir envisagé durant la période du premier confinement et 17% depuis sa fin, et «sur ces 17%, l’intention réelle de se suicider chez les artisans-commerçants depuis la fin du confinement est de 26% (+9)», souligne cette étude sur la santé mentale des Français.

«Ce qui doit nous faire prendre conscience collectivement que la crise est devant nous», mettent en garde les auteurs, Michel Debout, professeur de médecine légale et de droit de la santé, membre de l’Observatoire national du suicide et co-auteur de l’enquête avec Jérôme Fourquet de l’Ifop. Ils rappellent que, depuis la crise de 1929 aux États-Unis, «toutes les études montrent que les effets suicidaires des crises se font sentir dans un délai de plusieurs mois voire quelques années».

Des passages à l’acte plus élevés

Pour celle de 2008, c’est en 2009 et 2010, que le pic des suicides a été identifié. Les auteurs constatent aussi «une différence essentielle entre le premier confinement, où la solidarité a pu s’exprimer», et celui en vigueur depuis le 30 octobre, qui «provoque l’incompréhension notamment des secteurs économiques qui doivent cesser leur activité».

Enfin, autre phénomène inquiétant : parmi les artisans-commerçants qui ont envisagé une tentative de suicide, 42% disent être passés à l’acte, avec une hospitalisation, contre 27%, en moyenne, pour l’ensemble des Français. «Cette proportion représente le taux le plus élevé de notre enquête et donne à voir la gravité particulière de ces situations qui devraient alerter les pouvoirs publics», préviennent les auteurs.

Enquête en ligne réalisée du 21 au 28 septembre auprès de 2 000 répondants selon la méthode des quotas, en comparaison avec une précédente étude réalisée en février 2016, également pour la Fondation Jean Jaurès.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.