Beauté

Bien-être

Business

L’OMS s’alarme de l’utilisation excessive des médicaments

L'OMS q'inquiète de la consommation excessive de médicaments

La résistance aux antimicrobiens est «l’une des plus grandes menaces sanitaires de notre temps» qui met en péril «un siècle de progrès médical», insiste l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui relève une accélération du phénomène.  

«La résistance aux antimicrobiens ne semble peut-être pas aussi urgente qu’une pandémie, mais elle est tout aussi dangereuse», a déclaré le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la semaine dernière, lors d’une conférence de presse. La résistance aux antimicrobiens est «l’une des plus grandes menaces sanitaires de notre temps» qui «menace de réduire à néant un siècle de progrès médical et de nous laisser sans défense contre des infections qui, aujourd’hui, peuvent être traitées facilement», a-t-il prévenu.

La résistance aux antimicrobiens survient lorsque les bactéries, les virus, les champignons et les parasites résistent aux effets des médicaments, dont les antibiotiques, ce qui rend les infections courantes plus difficiles à traiter et augmente le risque de propagation des maladies, de formes graves des infections et de décès.

Chez les êtres humains et les animaux

Pourtant, les antimicrobiens sont des armes essentielles pour lutter contre les maladies chez l’être humain, les animaux et les plantes. Ils comprennent les antibiotiques, les antiviraux, les antifongiques et les antiparasitaires.  «Bien que les antibiotiques soient un élément clé, la résistance aux antimicrobiens comprend également la résistance aux médicaments contre le VIH, le paludisme, les maladies tropicales négligées, et d’autres», a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus.

De multiples facteurs – parmi lesquels l’utilisation excessive des médicaments chez l’être humain, pour le bétail et l’agriculture, ainsi que le manque d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène – ont amplifié la menace que représente la résistance aux antimicrobiens dans le monde entier, estime l’OMS.

Avec l’AFP.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.