Beauté

Bien-être

Business

Gestes barrière : les Français sont parmi les plus mauvais élèves d’Europe

DES GESTES BARRIERE DE MOINS EN MOINS APPLIQUÉS

Les Français respectent de moins en moins les gestes barrières, comparé à leurs voisins européens, sauf après avoir pris les transports en commun, selon un sondage Ipsos.

Ils partent de loin, mais, en matière d’hygiène, les bonnes habitudes prises avec la crise sanitaire semblent avoir été oubliées. Seuls 76% des Français se lavent «systématiquement» les mains après être allés aux WC, contre 86% des habitants en Allemagne, 83% en Italie, 82% au Royaume-Uni et 77% en Espagne, relève ce sondage réalisé à l’occasion de la Journée mondiale du lavage des mains (15 octobre).

Malades ou pas, à peine la moitié des Français (53%) se couvrent systématiquement avec un bras quand ils toussent, contre une moyenne de 61% en Europe, tandis que seulement 27% d’entre eux déclarent se nettoyer systématiquement les mains après s’être mouchés, contre 32% pour l’ensemble des Européens. Bref, la situation ne va pas en s’améliorant : lors du premier confinement, en mars 2020, 56% des Français se lavaient les mains après s’être mouchés et plus que 37% six mois plus tard…

Autres constats : les Français figurent toujours en retrait quand il s’agit de se laver les mains avant de faire la cuisine – 74% des personnes interrogées, contre 76% en Europe -, ou de passer à table (58%, contre 60%), en rentrant chez soi (55%, contre 62%), voire après avoir caressé un animal (40%, contre 46%).

À l’instar de ses voisins latins, la «bise» est aussi revenue dans les habitudes des Français : 65% la pratiquent avec leurs proches, leurs amis ou leurs collègues. Même s’ils étaient 91% à la faire à ceux qu’ils connaissaient avant le premier confinement, cette proportion a quasiment doublé en l’espace de six mois (39% en mars 2021). Idem pour la bise avec des inconnus, pour se présenter ou les saluer : 23% des Français la pratiquent, contre seulement 9% en mars dernier.

Après la bise, le retour de la poignée de main

On pensait aussi que la bonne vieille poignée de main, remplacée au début de l’épidémie par le coude-à-coude ou le poing-à-poing, avait disparu. Erreur : 59% des Français la pratiquent régulièrement avec des connaissances, soit trois fois plus qu’il y a six mois (22%, en mars 2021). Ce mode de salutation reste toutefois plus faible qu’avant le premier confinement (85%).

«Si la notion de ‘gestes barrières’, inconnue du grand public il y a encore un an et demi, semble être entrée dans les esprits, les taux d’observance en matière de lavage des mains ont pour beaucoup retrouvé un seuil similaire à celui observé avant la crise», s’inquiète François Kraus, directeur du pôle Actualités de l’Ifop.

Mais soyons justes, les Français font mieux que le reste de l’Europe dans deux situations : 65% déclarent se laver les mains après avoir pris les transports en commun (contre 62% en Europe en moyenne) et 72%, avant de s’occuper d’un bébé de plus de six mois (contre 68%).

Enquête Ifop réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 8 juillet 2021 auprès de 5 039 personnes âgées de 18 ans et plus, composé d’un échantillon représentatif de la population italienne, espagnole, française, allemande et britannique.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.